EOS condamnée par la SEC à payer une amende de 24 millions de dollars !


Partager cet article:

EOS condamné par la SEC à payer une amende de 24 millions de dollars

EOS condamnée par la SEC à payer une amende de 24 millions de dollars !

La somme peut paraître élevée mais quand on sait que le projet crypto EOS avait levé pratiquement 4 milliards de dollars lors de son ICO (Initial Coin Offering ou offre de jeton initiale), le montant de l’amende n’est pas spécialement pénalisant.

EOS est une blockchain concurrente d’Ethereum notamment.

C’est la société Block.One derrière le projet EOS qui était assignée en justice par la SEC (U.S. Securities and Exchange Commission) et qui a donc été condamnée à payer cette amende pour avoir tenu une ICO illégale comme l’indique la SEC sur son site officiel.

L’information a été relayée sur twitter par de nombreux influenceurs ainsi que sur youtube bien sûr.

Beaucoup ne savaient pas que la SEC était après l’ICO de EOS et avait donc assigné la société Block.One en justice.

On connaît actuellement les soucis du projet KIK qui est lui-aussi poursuivi en justice par la SEC concernant la nature de son jeton qui est une “security” (valeur mobilière) comme le prétend la SEC.
KIK qui doit donc continuer son combat en justice afin de prouver le contraire, procès qui coûte très cher pour KIK qui a licencié l’essentiel de son personnel et arrêté son application de messagerie KIK.

Dans le rapport de la SEC, on peut y lire que la ICO d’EOS est jugée illégale pour avoir accepté et laissé participer des citoyens Américains directement, violant ainsi les règlès qui régissent les levées de fonds aux Etats-Unis.

Le rapport de la SEC dit ceci notamment:

“Block.one n’a pas enregistré son ICO en tant qu’offre de valeurs mobilières au sens de la législation fédérale sur les valeurs mobilières, pas plus qu’elle n’était admissible à une exemption des exigences en matière d’enregistrement.

«Un certain nombre d’investisseurs américains ont participé à l’OIC de Block.one», a déclaré Stephanie Avakian, co-directrice de la “Division of Enforcement” de la SEC.
«Les sociétés qui offrent ou vendent des valeurs mobilières à des investisseurs Américains doivent se conformer à la législation sur les valeurs mobilières, quel que soit leur secteur d’activité ou les labels qu’elles apposent sur les produits de placement qu’elles proposent.”

Et l’on apprend surtout que Block.One accepte de payer sans nier ou admettre les faits qui lui sont reprochés par la SEC.

“Selon l’ordonnance de la SEC, Block.one a violé les dispositions de la législation fédérale en matière de valeurs mobilières en matière d’enregistrement et lui a imposé une amende civile de 24 millions de dollars.
Block.one a consenti à l’ordonnance sans admettre ni nier ses conclusions.”

Block.One et EOS ont donc préféré payer et ne pas aller plus loin dans la confrontation judiciaire au contraire du projet crypto KIK qui veut aller jusqu’au bout quitte à faire faillite comme a déclaré son PDG Ted Livingston.

Un combat judiciaire contre la SEC (U.S. Securities and Exchange Commission) coûterait cher avec le risque d’être quand même condamné au final avec des frais encore plus élevés donc.
L’amende est aussi une somme peu élevée au regard des milliards de dollars levés lors de la ICO d’EOS !

EOS qui s’en sort donc peut-être plutôt bien au final, un peu comme une amende pour un petit excès de vitesse.

Le cours EOS qui est en hausse de 6% aujourd’hui.

À LIRE AUSSI: