Veritaseum (VERI) condamnée à rembourser 8 millions de dollars aux investisseurs de son ICO


Partager cet article:

Veritaseum (VERI) condamnée à rembourser 8 millions de dollars aux investisseurs de son ICO

Veritaseum (VERI) condamnée à rembourser 8 millions de dollars aux investisseurs de son ICO.

Veritaseum et son PDG fondateur, Reggie Middleton, ont accepté de reverser 8,4 millions de dollars aux investisseurs de la ICO qui était illégale selon la SEC qui avait assigné Veritaseum et son PDG en justice.

Comme d’autres projets crypto et leur ICO, la SEC poursuivait en justice ce projet crypto qui a connu son heure de gloire lors du dernier bull run de Bitcoin.
Un jeton VERI qui avait atteint jusqu’à 100$ en 2017, le cours veritaseum ne vaut plus que 17$.

Dans un article sur conseils crypto, nous avions évoqué les poursuites judiciaires entamées par la SEC contre Veritaseum.
Reggie Middleton, son PDG, avait exprimé son désaccord bien sûr concernant les faits reprochés à Veritaseum et son ICO.

Finalement, Veritaseum et son PDG ont accepté de rembourser des millions de dollars aux investisseurs comme l’indique une décision de justice dans un tribunal de New York aux Etats-Unis.
Reggie Middleton est également passible d’une amende civile d’un million de dollars.

déclaration fiscale bitcoin 2021

L’accord conclu avec la SEC “interdit en permanence” à Reggie Middleton et à Veritaseum d’offrir des titres numériques.
La SEC considérait que la ICO de Veritaseum était illégale et que les investisseurs ont été floués et victimes de fraude de la part des dirigeants de Veritaseum.
Une ICO qui n’avait pas été enregistrée auprès des autorités Américaines compétentes.

Comme pour EOS qui a été condamnée à 24 millions de dollars d’amende par la SEC, Veritaseum et son PDG Reggie Middleton n’ont pas contesté ou confirmé les faits reprochés par la SEC, se contentant d’accepter le paiement des amendes demandées par la SEC.
Ce que Le juge William F. Kuntz de la cour du district est de New York a donc ordonné comme l’indique en détails le site Financefeeds.

C’est donc un autre projet blockchain qui est condamné par la SEC comme il en a été pour EOS.
D’autres projets crypto sont poursuivis par la SEC dont Telegram pour son ICO GRAM et son projet blockchain TON.
L’audience de la SEC contre Telegram est prévue pour février 2020.

Reste à voir ce que va devenir le projet Veritaseum qui semble plutôt condamné à disparaître définitivement.

À LIRE AUSSI: