Les pirates informatiques REvil réclament 42 millions de dollars de rançon ou ils rendront publics des documents sur Donald Trump et Mariah Carey


Partager cet article:

Les pirates informatiques REvil réclament 42 millions de dollars de rançon ou ils rendront publics des documents sur Donald Trump ou Mariah Carey

Ce gang de hackers, devenu célèbre pour pirater des sociétés importantes ou des célébrités et demander à être payé en Bitcoin ou Monero, réclame pas moins de 42 millions de dollars pour ne pas rendre publics des documents volés au cabinet d’avocats de New York Grubman Shire Meiselas & Sacks.

Cabinet d’avocats célèbre dans le monde qui s’occupe des affaires juridiques de nombreuses personnalités dont de nombreuses stars de la chanson ou du sport comme Lady Gaga, Madonna, Bruce Springsteen, Mary J. Blige, Ella Mai, Christina Aguilera, Mariah Carey, Cam Newton, Bette Midler, Jessica Simpson, Priyanka Chopra, Idina Menzel ou Run DMC.

Le fondateur Allen Grubman refuse de payer cette rançon, qualifiant les hackers de terroristes.

Au départ de 21 millions de dollars, les pirates informatiques de REvil ont donc doublé leur demande de rançon en découvrant qu’ils ont en leur possession des documents gênants sur Donald Trump, le président des Etats-Unis.

Pourtant, il semble que Donald Trump n’a pas été client de ce cabinet d’avocats.

Les hackers avaient déclaré ceci:

«La rançon est maintenant [doublée à] 42 000 000 $… La prochaine personne que nous publierons est Donald Trump. Il y a une élection en cours, et nous avons trouvé une tonne de linge sale.

M. Trump, si vous voulez rester président, mordez les gars avec tranchant, sinon vous risquez d’oublier cette ambition pour toujours.

Et pour vous électeurs, nous pouvons vous faire savoir qu’après une telle publication, vous ne voulez certainement pas le voir comme président… Le délai est d’une semaine. Grubman, nous détruirons votre entreprise jusqu’au sol si nous ne voyons pas l’argent.”

Plus récemment, les cybercriminels ont posté un nouveau message indiquant qu’ils mettront aux enchères le 1er juillet des documents sur Mariah Carey, Nicki Minaj et Lebron James, suivis deux jours plus tard par Bad Boy Records, MTV et Universal.

«Nous avons tellement de fichiers de valeur, et les chanceux qui achèteront ces données seront satisfaits pendant très longtemps. Le show-business n’est pas seulement des concerts et l’amour des fans – c’est aussi de l’argent et des manipulations sociales, de la boue cachée dans les coulisses et des scandales sexuels, de la drogue et de la trahison.

Chaque lot comprend des informations complètes téléchargées à partir du bureau, à savoir contrats, accords, NDA, informations confidentielles, conflits judiciaires et correspondance interne avec l’entreprise.»

Le cabinet d’avocats travaille avec le FBI afin de résoudre cette prise en otage de documents et refuse donc de payer toute rançon aux hackers.

La société a déclaré:

«Le message le plus récent est une autre tactique de nuisance désespérée que ces criminels utilisent pour essayer de tirer un profit des données volées. Nos clients et l’industrie du divertissement dans son ensemble ont applaudi à une écrasante majorité la position du cabinet que nous ne céderons pas à l’extorsion.»

Le cabinet craint en effet de payer la rançon et que les pirates informatiques révèlent quand même les informations et documents qu’ils ont volés.

Les hackers de REvil ont pourtant déjà fait payer des sociétés piratées qui n’avaient pas d’autre choix si elles voulaient reprendre la main sur leur système informatique par exemple.
La société Travelex a payé 6 millions de dollars de rançon en Bitcoin aux hackers de REvil afin de récupérer l’accès à leurs serveurs !

Reste à voir donc si les pirates mettront leurs menaces à exécution s’ils ne sont pas payés, le plus souvent en cryptomonnaie Monero ou Bitcoin BTC.

Suivez Conseils Crypto sur Google ActualitésTelegramFacebook ou Twitter et ne manquez aucune info crypto !

À LIRE AUSSI: