Les hackers de Sodinokibi/REvil demandent 6 millions de dollars de rançon en Bitcoin à la société Travelex


Partager cet article:

Les hackers de Sodinokibi REvil demandent 6 millions de dollars de rançon en Bitcoin à la société Travelex

La société Anglaise Travelex a détecté un piratage informatique juste avant le nouvel an, les pirates informatiques disposeraient de 5go de données sensibles sur les clients Travelex (cartes bancaires, noms, assurance, etc…)

Face à ce piratage informatique de ses serveurs, Travelex a arrêté ses servers et son site internet dans 30 pays pour revenir au mode papier stylo afin de ne plus dépendre de l’informatique.

Les pirates informatiques réclament 6 millions de dollars en Bitcoin BTC afin de restaurer les données et de ne pas les utiliser indique la BBC qui rapporte la nouvelle sur ce piratage de Travelex et la rançon en Bitcoin demandée par les hackers qui s’en sont pris à une société importante spécialisée dans les services aux voyageurs.

Travelex, comme son nom l’indique, est spécialisée dans les services aux voyageurs notamment et dans les paiements internationaux, bureaux de change et émission de cartes de crédit prépayées à l’usage des voyageurs.
Travelex réalise autour de 800 millions d’euros de chiffre d’affaires par an.

La décision de Travelex de stopper l’activité de son site internet est clairement une décision radicale mais peut-être nécessaire afin de s’assurer que les serveurs informatiques soient sécurisés suite à cette intrusion des pirates.

déclaration fiscale bitcoin 2021

Les hackers de Sodinokibi/REvil ont confirmé à la BBC être les auteurs de ce piratage informatique et de ce chantage au Bitcoin.
Ils auraient accédé aux serveurs informatiques de Travelex il y a six mois déjà.

Tony D’Souza, directeur général de Travelex, a déclaré:

“Notre objectif est de communiquer directement avec nos partenaires et clients pour les protéger, ainsi que leurs informations, de tout autre compromis.
Nous prenons très au sérieux notre responsabilité de protéger la confidentialité et la sécurité de notre partenaire et les données des clients ainsi que fournir un excellent service à nos clients et nous nous excusons sincèrement pour la gêne occasionnée.
Travelex continue d’offrir des services à ses clients sur une base manuelle et continue de fournir des solutions client alternatives dans l’intervalle. Nous travaillons sans relâche pour remettre nos systèmes en ligne.”

Des pirates informatiques qui demandent de plus en plus des rançons en Bitcoin ou en Monero qui est classée comme une cryptomonnaie intraçable selon les déclarations récentes d’Europol.

Des hackers qui s’en prennent aussi aux particuliers bien sûr, comme l’acteur français Jean-Pierre Castaldi qui a témoigné de sa mésaventure avec des pirates informatiques qui lui demandaient une rançon en Bitcoin: cliquez ici pour lire notre article sur ce chantage à la webcam.

À LIRE AUSSI: