Sam Bankman-Fried, ex-PDG de l’échange crypto FTX, a écrit une lettre d’excuse à ses anciens employés

Partager cet article:

Sam Bankman-Fried, ex-PDG de l'échange crypto FTX, a écrit une lettre d'excuse à ses anciens employés

Considéré comme le principal responsable de la faillite de FTX et toujours en liberté, Sam Bankman-Fried, ex-PDG de l’échange crypto FTX, a envoyé une lettre d’excuse à ses anciens salariés.

Dans cette lettre, dont vous trouverez la traduction intégrale en français plus bas, le PDG déchu de ses fonctions de dirigeant se dit « profondément désolé de ce qui s’est passé » et regrette ce qui est arrivé aux employés de FTX ainsi qu’aux clients de la plateforme de trading crypto.

« Quand je me retourne, il n’y a plus personne à qui parler. Je vous ai tous déçus », déclare-t-il au début de cette longue lettre sensée expliquer les raisons de la chute de FTX, sans pour autant aborder certains faits de fraude qui lui sont reprochés comme celui d’avoir utilisé les fonds des clients à hauteur de 10 milliards de dollars, ou le fait que la filiale Alameda bénéficiait d’une exemption du processus de liquidation normal sur FTX.

Il évoque d’abord un effondrement du marché crypto au printemps dernier qui a mis à mal la santé financière de FTX en réduisant fortement la valeur de ses réserves de garantie en cryptomonnaies.
Sam Bankman-Fried cite ensuite « un krach concentré et hyper-corrélé en novembre qui a entraîné une nouvelle réduction d’environ 50% de la valeur des garanties sur une très courte période de temps ».

Finalement, le bank run des retraits des utilisateurs qui s’en est suivi a eu raison de l’échange crypto FTX qui ne disposait pas des liquidités suffisantes pour satisfaire les demandes de ses clients.

Meilleurs sites copy trading

« Je n’ai pas réalisé toute l’étendue de la position de marge, ni l’ampleur du risque posé par un crash hyper-corrélé. », ajoute-t-il pour expliquer la chute de FTX en si peu de temps.

Dans la suite de cette longue lettre d’excuse et d’explications, l’ancien CEO de FTX estime qu’il y avait moyen, selon lui, d’éviter la mise en faillite de l’échange crypto.

« Ce qui signifie que FTX avait toujours de la valeur, et cette valeur aurait pu aider à rendre tout le monde plus entier. Nous aurions probablement pu lever des fonds importants ; l’intérêt potentiel pour des milliards de dollars de financement est venu environ huit minutes après que j’ai signé les documents du chapitre 11.

Entre ces fonds, les milliards de dollars de garantie que l’entreprise détenait encore et les intérêts que nous avions reçus d’autres parties, je pense que nous aurions probablement pu rendre une grande valeur aux clients et sauver l’entreprise. »

Malgré la procédure de mise en faillite qui a été entamée, Sam Bankman-Fried continue son plédoyer en déclarant qu’il pense qu’il y a peut-être encore une chance de sauver FTX.

« Peut-être y a-t-il encore une chance de sauver l’entreprise. Je crois qu’il y a des milliards de dollars d’intérêt réel de la part de nouveaux investisseurs qui pourraient servir à rendre les clients entiers. »

Des déclarations qui surprendront sûrement les utilisateurs qui ont perdu leur argent sur FTX, sans oublier les fonds d’investissement qui ont été trompés et qui y ont laissé des centaines de millions de dollars.
Chose rare, le fonds de capital-risque Sequoia Capital s’est ainsi excusé auprès de ses investisseurs suite à la perte de 150 millions de dollars dans FTX, rapporte le Wall Street Journal.

Qualifié de voleur ou d’escroc, Sam Bankman-Fried, que certains appellent désormais le « Bernie Madoff des cryptos« , est en effet soupçonné d’avoir utilisé des milliards de dollars issus des fonds des clients et de l’entreprise pour soutenir l’activité de la société soeur Alameda Research ou pour également acheter de l’immobilier aux Bahamas.

L’ex-PDG de FTX a d’ailleurs mis en vente son appartement penthouse de luxe aux Bahamas pour 40 millions de dollars, cliquez ici pour lire notre article.

Une lettre d’excuse qui illustre et confirme l’image trompeuse que véhiculait Sam Bankman-Fried auprès des médias, des investisseurs, de ses clients, mais aussi de ses employés dont la plupart se sont également retrouvés victimes des pratiques de leur ancien PDG fraudeur qui aura habilement bien caché son jeu jusqu’au dernier moment.

Ci-dessous, traduite en français, l’intégralité de la lettre envoyée par Sam Bankman-Fried aux employés de FTX:

Salut tout le monde

Je suis profondément désolé de ce qui s’est passé. Je regrette ce qui vous est arrivé à tous. Et je regrette ce qui est arrivé aux clients. Vous avez donné tout ce que vous pouviez pour FTX et vous êtes resté aux côtés de l’entreprise et de moi.

Je ne voulais pas que tout cela se produise, et je donnerais n’importe quoi pour pouvoir revenir en arrière et refaire les choses. Vous étiez ma famille. J’ai perdu ça, et notre ancienne maison est un entrepôt vide de moniteurs.

Quand je me retourne, il n’y a plus personne à qui parler. Je vous ai tous déçus, et quand les choses sont tombées en panne, je n’ai pas réussi à communiquer.
Je me suis figé face à la pression et aux fuites et à la lettre d’intention de Binance et n’ai rien dit. J’ai perdu la trace des choses les plus importantes dans l’agitation de la croissance de l’entreprise. Je tiens profondément à vous tous, et vous étiez ma famille, et je suis désolé.

J’étais PDG, et il était donc de mon devoir de m’assurer que, finalement, les bonnes choses se produisaient chez FTX. J’aurais aimé être plus prudent.
Je veux vous donner une meilleure description de ce qui s’est passé – une description que j’aurais dû écrire du mieux que je l’ai comprise beaucoup plus tôt.

Je regrette profondément mon échec de surveillance. Rétrospectivement, j’aurais aimé que nous ayons fait beaucoup de choses différemment. Pour n’en nommer que quelques-uns :
a) être beaucoup plus sceptique quant aux positions de marge importantes
b) examiner des scénarios de test de résistance impliquant des crashs hypercorrélés et des exécutions simultanées sur la banque
c) être plus prudent quant aux processus fiat sur FTX
d) avoir un suivi continu du total des actifs livrables, total les positions des clients et d’autres paramètres de risque de base
e) Mettre en place plus de contrôles autour de la gestion des marges.

Et rien de tout ça ne change le fait que tout ça craint pour vous les gars, et ce n’est pas de votre faute, et j’en suis vraiment désolé.
Je vais faire ce que je peux pour me rattraper auprès de vous et des clients, même si cela prend le reste de ma vie. Mais j’ai peur que même alors je ne le puisse pas.

En rassemblant les choses récemment, en faisant des approximations – je n’ai pas accès à toutes les données pour l’instant pour obtenir des réponses précises – et en marquant tout sur le marché, quelle que soit la liquidité, je pense que les événements qui ont conduit à la panne ce mois-ci comprenaient:

1) Un effondrement des marchés ce printemps qui a entraîné une réduction d’environ 50% de la valeur des garanties:
60 milliards de dollars de garantie, 2 milliards de passif 30 milliards de dollars de garantie, 2 milliards de passif

2) La majeure partie du crédit dans l’industrie s’assèche d’un coup; Collatéral de 25 milliards de dollars, passif de 8 milliards de dollars

3) Un krach concentré et hyper-corrélé en novembre qui a entraîné une nouvelle réduction d’environ 50% de la valeur des garanties sur une très courte période de temps, au cours de laquelle il y avait très peu de liquidité côté offre sur le marché:
17 milliards de dollars de garantie, 8 milliards de passif.

4) Une ruée sur la banque déclenchée par les mêmes attaques en novembre ; Garantie de 9 milliards de dollars

5) Alors que nous rassemblions tout frénétiquement, il est devenu clair que la position était plus grande que son affichage sur les administrateurs/utilisateurs, en raison d’anciens dépôts fiduciaires avant que FTX n’ait des comptes bancaires:
9 milliards de dollars de garantie, 8 milliards de dollars de passif

Je n’ai jamais voulu que cela se produise. Je n’ai pas réalisé toute l’étendue de la position de marge, ni l’ampleur du risque posé par un crash hyper-corrélé.

Les prêts et les ventes secondaires étaient généralement utilisés pour réinvestir dans l’entreprise, y compris le rachat de Binance, et non pour de grandes quantités de consommation personnelle.

Et rien de tout ça ne change le fait que tout ça craint pour vous les gars, et ce n’est pas de votre faute, et j’en suis vraiment désolé. Je vais faire ce que je peux pour me rattraper auprès de vous et des clients, même si cela prend le reste de ma vie. Mais j’ai peur que même alors je ne puisse pas.

Je tiens également à remercier ceux d’entre vous qui m’ont donné ce que je pense maintenant être le bon conseil sur les voies à suivre pour FTX après le crash.

Vous aviez raison, bien sûr : je pense qu’un mois plus tôt, FTX était une entreprise florissante, rentable et innovante. Ce qui signifie que FTX avait toujours de la valeur, et cette valeur aurait pu aider à rendre tout le monde plus entier.
Nous aurions probablement pu lever des fonds importants; l’intérêt potentiel pour des milliards de dollars de financement est venu environ huit minutes après que j’ai signé les documents du chapitre 11.
Entre ces fonds, les milliards de dollars de garantie que l’entreprise détenait encore et les intérêts que nous avions reçus d’autres parties, je pense que nous aurions probablement pu rendre une grande valeur aux clients et sauver l’entreprise.

Il aurait dû y avoir des changements, bien sûr: beaucoup plus de transparence et beaucoup plus de contrôles en place, y compris la surveillance de moi-même. Mais FTX était quelque chose de vraiment spécial, et vous avez tous contribué à le faire.
Rien de ce qui s’est passé n’était de ta faute. Nous avons dû faire des appels très durs très rapidement. J’ai déjà été dans cette situation et j’aurais dû savoir que lorsque des choses merdiques nous arrivent, nous avons tous tendance à prendre des décisions irrationnelles.

Une pression coordonnée extrême est venue, en désespoir de cause, pour déposer le bilan de l’ensemble de FTX – même des entités solvables – et malgré les réclamations d’autres juridictions. Je comprends cette pression et je compatis avec elle; beaucoup de gens avaient été plongés dans des circonstances difficiles qui n’étaient généralement pas de leur faute.

J’ai cédé à contrecœur à cette pression, même si j’aurais dû savoir mieux; J’aurais aimé écouter ceux d’entre vous qui ont vu et voient encore la valeur de la plate-forme, ce qui était et est également ma conviction.

Peut-être y a-t-il encore une chance de sauver l’entreprise.
Je crois qu’il y a des milliards de dollars d’intérêt réel de la part de nouveaux investisseurs qui pourraient servir à rendre les clients entiers. Mais je ne peux pas vous promettre que quoi que ce soit arrivera, parce que ce n’est pas mon choix. En attendant, je suis ravi de voir des mesures positives prises, comme la réactivation de LedgerX.
Je suis incroyablement reconnaissant pour tout ce que vous avez fait pour FTX au fil des ans, et je ne l’oublierai jamais.

Suivez Conseils Crypto sur TelegramFacebook et Twitter.

À LIRE AUSSI: