En 2021, la Corée du Sud va interdire les crypto-monnaies anonymes du type Monero


Partager cet article:

En 2021, la Corée du Sud va interdire les crypto-monnaies anonymes du type Monero

Les gouvernements et les autorités n’aiment pas les crypto-monnaies anonymes comme Monero XMR qui est considérée comme une cryptomonnaie intraçable.

Face aux risques de blanchiment d’argent, d’évasion fiscale ou d’activités criminelles, certains gouvernements prennent des décisions radicales comme vient de l’annoncer la Corée du Sud, en interdisant tout simplement les cryptomonnaies anonymes à partir de mars 2021 !

La Commission des services financiers de Corée du Sud (FSC) va interdire à tout prestataire ou échange crypto de proposer des cryptomonnaies anonymes comme Monero (XMR), Dash (DASH), Zcash (ZEC), Zcoin (XZC), Safex Cash (SFX) ou encore Super Bitcoin (SBTC).

Le régulateur coréen exigera également que les échanges de crypto-monnaie intègrent des procédures obligatoires de vérification d’identité KYC/AML auprès de leurs clients.

OKEx Korea a déjà annoncé qu’il avait décidé de supprimer toutes les crypto-monnaies axées sur la confidentialité de sa plate-forme de trading.

Accumulez-crypto-monnaies

Les cryptomonnaies anonymes sont redoutées par le fisc, les autorités préfèrent donc interdire ces privacy coins afin que les particuliers n’y aient plus accès.

La régulation et les réglementations vont progressivement s’intensifier dans de nombreux pays, du fait d’une adoption croissante de Bitcoin BTC et des cryptomonnaies par le grand public et les entreprises.

Les cryptomonnaies anonymes sont en effet un véritable casse-tête pour les autorités, Monero XMR est ainsi devenue la cryptomonnaie préférée des hackers et pirates informatiques qui demandent désormais à leurs victimes de payer les rançons avec cette monnaie numérique intraçable.

A voir si la France ou d’autres pays occidentaux iront jusqu’à interdire eux aussi l’utilisation de ces cryptomonnaies anonymes.

Il n’y a encore qu’un très faible pourcentage de la population qui utilise les cryptomonnaies comme BTC ou Ethereum, et donc encore moins qui utilisent des crypto-monnaies anonymes comme Monero.
Mais avec le temps, de plus en plus de personnes vont s’y intéresser, avec pour conséquence des réglementations et des interventions des autorités qui vont se faire de plus en plus pressantes.

À LIRE AUSSI: