CipherTrace annonce avoir développé un outil qui permet de suivre les transactions de la cryptomonnaie anonyme Monero XMR


Partager cet article:

CipherTrace annonce avoir développé un outil qui permet de suivre les transactions de la cryptomonnaie anonyme Monero XMR

Monero XMR est considérée comme une cryptomonnaie anonyme (privacy coin) dans le sens où ses transactions sont intraçables comme l’avait déclaré un membre d’Europol.

Casse tête donc pour les autorités face à des cybercriminels, hackers, qui utilisent désormais cette cryptomonnaie pour se faire payer les rançons demandées dans le cadre de piratages informatiques, chantage à la webcam, chantage crypto porno, sextortion, …
45% des transactions sur le darknet seraient réalisées en Monero XMR.

Intraçable, de nombreux escrocs demandent désormais à être payés en Monero XMR et non plus en Bitcoin BTC comme dans le passé.

Tout cela pourrait bien changer avec l’annonce que vient de faire la société CipherTrace qui dit avoir développé un outil de tracking des transactions Monero XMR !

Dans ce communiqué de presse, la société indique avoir travaillé pendant un an afin de mettre au point cet outil qui doit permettre de tracer et de suivre les transactions en XMR dites intraçables.

Accumulez-crypto-monnaies

Un outil qu’elle indique avoir mis en place notamment pour le département américain de la Sécurité intérieure afin d’aider les enquêtes sur les crimes.

“Ces outils comprennent des outils de recherche, d’exploration et de visualisation des transactions pour les flux de transactions Monero qui ont été intégrés au produit d’enquêtes financières de CipherTrace.

Cela permet de suivre les devises Monero volées ou les devises Monero utilisées dans les transactions illégales.

Cela permet également de garantir que les échanges de crypto-monnaie, les bureaux de trading OTC et les fonds d’investissement n’acceptent pas du Monero de sources illicites et enquêtent sur du Monero reçu de sources potentiellement illicites et prennent les mesures appropriées pour rester en conformité.” indique le communiqué officiel de CipherTrace.

Si tout cela s’avère exact, le statut de cryptomonnaie anonyme et intraçable ne tiendrait donc plus concernant Monero XMR qui est la cryptomonnaie anonyme leader du marché actuellement.

Un coup dur pour les criminels mais aussi pour les défenseurs des libertés individuelles qui revendiquent un droit à la confidentialité des transactions et à la vie privée.

En effet, si des cybercriminels prennent avantage de l’aspect anonyme et privé d’une cryptomonnaie pour commettre leurs crimes, des citoyens honnêtes veulent aussi utiliser une crypto-monnaie anonyme comme Monero, Zcoin (XZC), Zcash (ZEC) ou Safex Cash (SFX) pour simplement ne pas révéler au public leurs transactions financières personnelles.

Les transactions en Bitcoin BTC sont traçables et n’importe qui peut voir et savoir ce que vous faîtes avec vos fonds en crypto.

Voudriez-vous que tout le monde puisse voir ce qu’il y a sur votre compte en banque ? Non.

D’où le rôle des cryptomonnaies anonymes qui visent justement à rendre confidentielles des transactions qui ne sont pas destinées à être connues du grand public.

Cette nouvelle va donc remettre en cause tout cet aspect anonyme qui faisait l’intérêt de la cryptomonnaie Monero XMR.
Si son protocole de confidentialité a pu être percé par CipherTrace, reste à voir quelle sera la réponse de la part de l’équipe de Monero et si techniquement il sera possible de rendre intraçables de nouveau les transactions en Monero XMR.

Dave Jevans, PDG de CipherTrace, a déclaré:

«Notre équipe de recherche et développement a travaillé pendant un an sur le développement de techniques pour fournir aux enquêteurs financiers des outils d’analyse. Il reste encore beaucoup à faire, mais CipherTrace est fier d’annoncer la première capacité de traçage Monero au monde. Nous sommes reconnaissants du soutien de la Direction des sciences et de la technologie du Département de la sécurité intérieure dans ce projet.”

Cela sera par contre un outil très utile pour la police et les autorités qui vont pouvoir traquer certains cyber-escrocs qui se cachent effectivement derrière des transactions en Monero XMR.

À LIRE AUSSI: