Il y a environ 900 000 Bitcoins liés au darknet et aux activités illégales


Partager cet article:

Il y a environ 900 000 Bitcoins liés au darknet et aux activités illégales

Souvent montrée du doigt par les autorités comme une monnaie qui sert uniquement aux criminels et hors la loi, la société Chainalysis a voulu calculer le nombre de Bitcoins BTC liés aux activités illégales et criminelles.

Le dernier piratage massif de Twitter a justement mis en avant l’utilisation de Bitcoin par les hackers pour se faire payer.

Chainalysis, société connue pour ses compétences en analyse et suivi de transactions sur la blockchain, estime donc à environ 900 000 le nombre de BTC liés aux activités criminelles sur le darknet mais aussi aux arnaques bitcoin que l’on peut voir sur Youtube ou encore les bitcoins volés sur les crypto wallet des échanges crypto.

Dans une section dédiée à ces fonds BTC illicites, la société détaille donc les chiffres intéressants qu’elle a trouvé sur ces bitcoins liés à la cybercriminalité et autres activités illégales.

bitcoin illégaux et darknet

585 030 bitcoins sont liés aux activités sur le darknet, c’est à dire l’achat et la vente de produits illégaux qui peuvent être de la drogue, des listes de numéros de cartes bancaires volés, mots de passe, armes à feu, faux passeports, etc…

204 624 BTC concernent des bitcoins volés, provenant de piratages sur des échanges crypto par exemple, phishing par email.

98 045 BTC liés aux arnaques bitcoin que l’on voit de plus en plus sur Youtube ou sur d’autres réseaux sociaux comme Twitter, Facebook, …
Récemment, le cofondateur d’Apple Steve Wozniak a d’ailleurs porté plainte contre Youtube au sujet des arnaques crypto qui se multiplient.
Sans oublier les arnaques reçues par email ou autres montages ponzi crypto.

Chainalysis attribue aussi 7341 BTC liés à d’autres types d’activités criminelles.

Près de 900 000 BTC donc qui sont liés aux activités illégales, cela représente environ 10 milliards de dollars ou plus de 8 milliards d’euros.

Le darkweb représente donc l’essentiel des bitcoins utilisés dans le cadre d’activités illicites mais Chainalysis indique que ce chiffre est en forte baisse.

Il faut aussi se rappeler que les hackers réclament désormais plutôt du Monero (XMR) que du Bitcoin, Monero (XMR) étant une cryptomonnaie anonyme et intraçable.
Ce rapport ne concerne que Bitcoin.

Au final, seulement 0,32% des transactions sur le réseau Bitcoin sont associées à des activités illégales.

Avec le temps et son adoption croissante par le grand public et les investisseurs institutionnels, Bitcoin devrait donc se débarrasser de cette image de cryptomonnaie utilisée uniquement par des criminels, au détriment de Monero qui devrait prendre le relais.

Un cours Bitcoin actuellement autour des 10 950$/9 332€.

À LIRE AUSSI: