Ripple XRP s’intéresse au Brésil et surtout à ses banques


Partager cet article:

Ripple XRP s'intéresse au Brésil et surtout à ses banques

Ripple XRP continue son expansion et a notamment le Brésil dans sa ligne de mire parmi les marchés à développer.

Déjà bien présente en Asie et au Japon, Ripple entend bien annoncer en 2020 de nouveaux partenariats avec des banques au Brésil où elle a déjà un accord avec la banque Santander notamment et a ouvert un bureau de représentation dans le pays.

Le PDG de Ripple au Brésil, Luiz Antonio Sacco, a notamment déclaré à Reuters:

“Avec les avancées successives de la réglementation bancaire brésilienne visant à faciliter les transactions financières, y compris internationales, les opportunités ici vont se développer considérablement dans les années à venir”

Ripple, dont l’activité et la technologie On Demand Liquidity se concentre notamment sur les transferts d’argent transfrontaliers, a bien noté les chiffres de la banque centrale brésilienne qui indique que les envois d’argent par des particuliers entre le Brésil et d’autres pays ont augmentaté de 10% par rapport à l’année dernière.

portefeuille ledger nano x

Des transferts d’argent qui se font encore essentiellement avec Swift et que Ripple aimerait bien remplacer tout simplement en mettant en avant la rapidité de ses transferts comparés à ceux de Swift qui prennent des jours.

En plus de la banque brésilienne Santander, Ripple a aussi des accords avec les banques Bradesco et Rendimento, elle envisage de commencer à utiliser XRP et Ripplenet dans les paiements transfrontaliers.

Selon le PDG de Ripple au Brésil, Luiz Antonio Sacco, “l’introduction de Ripplenet permettrait des expériences de paiement transfrontalier excellentes et efficaces pour leurs clients.”

Il met aussi en avant le faible coût des transactions effectuées avec Ripple qui ne coûteraient que 10% des montants facturés par les banques pour ces transferts.

Ripple a récemment annoncé avoir levé 200 millions de dollars afin de continuer son expansion.

La société est aussi présente en Amérique Latine avec son partenaire Moneygram qui avait justement déclaré que 10% des transactions Moneygram entre le Mexique et les États-Unis utilisent la technologie Ripple On Demand Liquidity , lisez notre article à ce sujet: cliquez ici.

À LIRE AUSSI: