Ripple développe une version privée de son XRP Ledger à destination des banques centrales et de leurs CBDC


Partager cet article:

Ripple développe une version privée de son XRP Ledger à destination des banques centrales et de leurs CBDC

Les banques centrales de divers pays dont la France travaillent à l’élaboration de monnaies numériques de banque centrale (CBDC).

Malgré les soucis de Ripple avec la SEC américaine concernant son jeton XRP, la startup crypto travaille déjà avec de nombreuses banques en fournissant ses technologies de transfert de fonds RippleNet et XRP Demand on Liquidity.

Dans une annonce, Ripple indique s’intéresser au marché des banques centrales, elle développe une version privée de son XRP Ledger, CBDC Private Ledger, à destination des banques centrales pour les aider dans l’émission et la gestion des CBDC.

La startup blockchain basée à San Francisco indique que la plupart des blockchains sont des registres publics et n’ont pas la confidentialité requise par une banque centrale, un grand livre privé serait donc une option plus appropriée pour une banque centrale pour émettre et gérer une monnaie numérique du type CBDC.

Cette plateforme développée par Ripple s’oriente sur les paiements comme elle le détaille:

déclaration fiscale bitcoin 2021

“Le grand livre privé CBDC (CBDC Private Ledger) est basé sur la même technologie de blockchain qui alimente le grand livre XRP (XRPL), ce qui signifie que le grand livre privé CBDC est conçu pour les paiements.

Cela signifie également que le grand livre privé de la CBDC est conçu pour l’émission de devises, avec plus de 5400 devises émises sur le XRPL au cours des 8 dernières années, y compris son actif numérique natif XRP – qui peut être utilisé comme un actif de pont neutre pour un mouvement de valeur sans friction entre les CBDC. et autres devises.

Le transfert d’argent dans le grand livre privé de la CBDC sera rentable, fiable et presque instantané.

Les transactions peuvent également avoir lieu aux volumes requis par les banques centrales.

Le grand livre privé de la CBDC traitera initialement des dizaines de milliers de transactions par seconde (TPS) avec le potentiel de passer à des centaines de milliers de TPS au fil du temps.

La société met en avant son avantage de rapidité sur les blockchains publiques qui utilisent le mode proof of work, “beaucoup moins énergivore, et donc moins coûteux et 61000 fois plus efficace que les blockchains publiques qui tirent parti de la preuve de travail”, peut-on lire dans le communiqué de Ripple.

Ripple déclare être en contact avec des banques centrales:

“Nous travaillons actuellement avec les banques centrales du monde entier pour mieux comprendre leurs objectifs et évaluer comment le grand livre privé CBDC peut aider à les atteindre.”

Reste à voir si elle saura répondre aux besoins de ces banques centrales et parviendra à les séduire afin qu’elles testent la technologie Ripple.

Le cours Ripple XRP est actuellement autour des 0,46$/0,39€ sur Binance.

À LIRE AUSSI: