La marketplace NFT OpenSea licencie 20% de son personnel

Partager cet article:

La marketplace NFT OpenSea licencie 20% de son personnel

Comme pour le marché crypto dans son ensemble, le secteur des jetons non fongibles (NFT) subit lui aussi un fort ralentissement de son activité.

Un hiver crypto rigoureux qui amène la marketplace NFT OpenSea à licencier 20% de son personnel, a annoncé son PDG Devin Finzer.

Devenue une référence dans la vente et l’achat de NFT, OpenSea s’ajoute à la longue liste d’entreprises crypto en difficulté telles que CoinbaseBybitGeminiHuobi, Bitpanda, VauldCelsiusBabel FinanceCoinFLEX, ou Voyager Digital, qui ont également été contraintes de licencier du personnel.

Le CEO évoque une décision « triste et difficile » mais indispensable afin de faire des économies et survivre à ce bear market accentué par des difficultés macroéconomiques.

« Nous avons construit cette entreprise en gardant à l’esprit le caractère cyclique de la crypto. Nous avons également construit un bilan très solide grâce à l’argent que nous avons levé et à l’adéquation du marché des produits que nous avons prouvée.

Nous devons préparer l’entreprise à la possibilité d’un ralentissement prolongé. Les changements que nous apportons aujourd’hui nous permettent de maintenir plusieurs années de piste dans divers scénarios crypto hivernaux (5 ans au volume actuel) et nous donnent une grande confiance dans le fait que nous n’aurons à passer par ce processus qu’une seule fois.”

Le PDG d’OpenSea indique que la plateforme pourra fonctionner pendant encore 5 ans au rythme actuel d’activité. Un scénario extrême mais prudent du fait des tensions internationales actuelles et du risque de récession économique.

meilleure carte débit crypto 300 250

OpenSea veut surtout éviter le dépôt de bilan comme cela est arrivé à Celsius et Voyager Digital qui se sont récemment déclarées en faillite.

La place de marché NFT subit également l’arrivée de nouvelles marketplaces comme celle de GameStop qui dépasse déjà le volume d’activité d’OpenSea.

Suivez-nous sur TelegramFacebook et Twitter.

À LIRE AUSSI: