Après Coinbase et Gemini, c’est au tour de l’échange crypto Bybit de licencier du personnel

Partager cet article:

Après Coinbase et Gemini, c'est au tour de l'échange crypto Bybit de licencier du personnel

Les échanges crypto Coinbase et Gemini ne sont pas les seuls à devoir licencier du personnel afin de faire des économies pour affronter le marché crypto durement affecté par la chute du cours Bitcoin (BTC) et de l’ensemble des crypto-monnaies.

Bybit a également déclaré devoir licencier un certain nombre d’employés sur fond de bear market crypto qui s’installe dans la durée.

Une copie d’une lettre interne du PDG de Bybit, Ben Zhou, circule sur les réseaux sociaux. Un courrier destiné aux employés de l’échange crypto Bybit où le CEO indique notamment que la plateforme de trading a grandi trop vite et de manière inconfortable.

Face à cette situation, la startup crypto ne fait pas exception à d’autres et se trouve contrainte de faire des économies rapidement en licenciant du personnel.

« Lors de l’arrivée du marché baissier, les entreprises du monde entier ont été touchées, nombre d’entre elles ayant besoin de mesures importantes pour réduire les coûts. Bybit ne fait pas exception à part le fait que nous avons pris des mesures extrêmes pour maintenir nos effectifs le plus longtemps possible pendant cette crise.

La taille de notre organisation a augmenté de façon exponentielle, mais la croissance globale de l’entreprise n’a pas augmenté de la même manière.

Nous explorons un moyen de supprimer les fonctions qui se chevauchent et de constituer des équipes plus petites mais plus agiles pour améliorer notre efficacité. A partir de cette semaine, certaines des fonctions et des rôles seront revus pour garantir que nous restons concentrés et agiles. », déclare le PDG de Bybit dans sa lettre.

Selon certaines sources, Bybit pourrait licencier 20 à 30% de son personnel qui compte aujourd’hui plus de 2000 salariés.

Meilleurs sites copy trading

Avec le temps, les entreprises crypto en difficulté sont de plus en plus nombreuses à se faire connaître.

D’après Reuters, l’échange de crypto-monnaie BitOasis, situé aux Émirats arabes unis (EAU), a lui aussi procédé au licenciement de plusieurs salariés.

La plateforme BlockFi va elle licencier des centaines de salariés, environ 20% de ses effectifs.

Sans oublier Celsius ou Babel Finance qui géraient des milliards de dollars d’actifs crypto, ou encore le fonds Three Arrows Capital (3AC) qui est lui aussi dans la tourmente, comme le confirme un article du Wall Street Journal.

Certains échanges crypto tels que Binance et Kraken tirent leur épingle du jeu au coeur de cette situation économique difficile, ils annoncent recruter des milliers de personnes grâce à leurs réserves financières mises en place dans la perspective de l’arrivée brutale d’un marché crypto baissier.

Un secteur crypto qui repose sur l’évolution future du cours Bitcoin, un cours BTC qui se situe actuellement autour de 20670 dollars/19630 euros sur Binance.

Suivez-nous sur TelegramFacebook et Twitter.

À LIRE AUSSI: