L’Iran autorise ses centrales électriques à miner du Bitcoin BTC


Partager cet article:

L'Iran autorise les centrales électriques à miner du Bitcoin BTC

Pris à la gorge par les sanctions économiques américaines, l’Iran entend bien favoriser Bitcoin et les cryptomonnaies afin de contourner cet embargo qui a mis à genoux le pays.

Les autorités iraniennes ont donc autorisé les centrales électriques du pays à faire du minage de Bitcoin BTC.

Monnaie alternative qui permet de contourner les restrictions imposées sur tout paiement en dollar, la monnaie de référence dans le monde, l’Iran entend donc bien en miner un maximum afin d’en tirer un revenu alternatif.

Selon les déclarations faites par Mostafa Rajabi Mashhadi, directeur général adjoint de Tavanir, la société iranienne de gestion de la production, du transport et de la distribution d’électricité, à l’Agence de presse de la République islamique (IRNA) le 27 juillet 2020, les centrales électriques peuvent miner du Bitcoin si elles respectent les tarifs approuvés, disposent des licences nécessaires et qu’elles n’utilisent pas de carburant subventionné.

Si les autorités iraniennes autorisent les centrales électriques à miner du bitcoin, cette activité de minage crypto sera donc très surveillée en raison de la situation économique du pays et du besoin de l’électricité pour des activités essentielles pour le pays comme l’agriculture notamment.

«L’approvisionnement en électricité est d’une grande importance pour le public. Nous n’autoriserons personne à abuser des tarifs prévus pour les secteurs agricole et industriel pour produire du Bitcoin alors qu’il vaut plus de 9 000 dollars».

Le prix de l’électricité en Iran est très bas par rapport aux autres pays dans le monde, un avantage donc pour faire du minage bitcoin et générer de nouveaux revenus pour le pays en proie à de graves difficultés économiques.

L’Iran qui tente d’ailleurs de trouver et punir toute activité illégale de minage Bitcoin, une récompense de presque 2000 euros est offerte à toute personne qui indique aux autorités une ferme de minage bitcoin illégale dans le pays.

D’autres pays comme le Venezuela utilisent aussi Bitcoin et les cryptomonnaies afin de contourner les sanctions économiques imposées par les Etats-Unis.

L’Iran accélère donc cette tactique en autorisant le minage de bitcoin dans ses centrales électriques.

Un cours Bitcoin actuellement autour des 10985$/9240€.

À LIRE AUSSI: