L’Iran a importé des marchandises pour dix millions de dollars payés en cryptomonnaie

Partager cet article:

L'Iran a importé des marchandises pour dix millions de dollars payés en cryptomonnaie

Amené à se développer dans le futur, le paiement en cryptomonnaie fait ses premiers pas timides dans le commerce international.

L’Iran a ainsi annoncé avoir importé des marchandises pour dix millions de dollars payés en cryptomonnaie.

Alors que le pays est soumis à des sanctions internationales imposées par les Etats-Unis, l’utilisation du Bitcoin (BTC) et des cryptomonnaies pourrait s’avérer être un moyen de contourner ces sanctions financières et économiques, même si ce n’est pas le but affiché par l’Iran dans le cadre de cette transaction.

Sur Twitter, le le ministère iranien de l’Industrie, des Mines et du Commerce a annoncé publiquement cette nouvelle:

« Cette semaine, la première commande d’importation officielle a été passée avec succès avec de la رمز_ارز (cryptomonnaie en perse) d’une valeur de 10 millions de dollars.

D’ici fin septembre, l’utilisation des crypto-monnaies et des contrats intelligents sera généralisée dans le commerce extérieur avec les pays cibles. »

Comme l’indique le vice-ministre Alireza Peymanpak dans son tweet, l’Iran veut généraliser ce mode de paiement au commerce extérieur du pays d’ici fin septembre 2022.

meilleurs bots crypto trading

Aucun détail n’a été fourni à propos de cette commande de marchandises pour un montant de dix millions de dollars

Alors que le dollar américain reste la monnaie d’échange de référence dans le commerce international, les Etats-Unis pourraient voir d’un mauvais oeil le développement du paiement en crypto, en particulier par des pays soumis à des sanctions par la première puissance mondiale.

Si les autorités américaines ne seraient pas en mesure de bloquer un paiement en cryptomonnaies décentralisées du type Bitcoin ou Ethereum, elles peuvent cependant sanctionner les pays et les entreprises qu participeraient à un éventuel contournement de sanctions via l’utilisation du paiement en cryptomonnaie.

Les sanctions récemment imposées par les autorités américaines au mélangeur de cryptomonnaies Tornado Cash montrent également qu’il est possible de saisir certains stablecoins, comme l’USDC, qui transitent sur des réseaux blockchain centralisés basés aux Etats-Unis.

Suivez-nous sur TelegramFacebook et Twitter.

À LIRE AUSSI: