L’Iran veut résoudre son problème d’importation de voitures en utilisant Bitcoin et les crypto-monnaies


Partager cet article:

L'Iran veut résoudre son problème d'importation de voitures en utilisant Bitcoin et les crypto-monnaies

Plombée par une inflation galopante et la chute de sa monnaie nationale, l’Iran pourrait résoudre son problème d’importation de voitures grâce aux crypto-monnaies comme Bitcoin.

Une inflation de plus de 30% par an, à laquelle s’ajoutent les sanctions économiques américaines qui interdisent à de nombreuses entreprises de commercer avec l’Iran dirigé par son président Hassan Rouhani.

Afin de payer les commandes de véhicules venant de l’étranger, le pays envisagerait donc d’utiliser Bitcoin et les cryptomonnaies comme moyen de paiement et solution alternative à sa monnaie nationale dévaluée.

Le journal ArzDigital détaille l’initiative de Gholam Hossein Mozaffari, PDG de l’organisation Kish Free Zone (KFZO).

L’idée doit être présentée à la Banque Centrale d’Iran pour une annonce publique par la suite.

“Si la banque centrale le permet, il serait possible d’importer des voitures avec de la monnaie numérique pour ces trois zones franches, et le problème des voitures pourra être résolu.”

Ce plan de financement des importations de voitures utiliserait les cryptomonnaies qui ont été minées dans le pays.

“Notre suggestion suivante était de fournir la monnaie requise via la monnaie numérique produite dans les zones franches, dont l’origine et le montant sont connus, sans exercer de pression sur la monnaie du pays”, indique Gholam Hossein Mozaffari

Bitcoin et les cryptomonnaies comme rempart contre l’inflation et les sanctions économiques américaines

Face à l’Amérique toute puissante et son dollar qui est la monnaie d’échange de référence dans le monde, pour l’achat ou la vente de pétrole par exemple, bitcoin se pose ainsi comme alternative à l’inflation qui peut faire gravement chuter la valeur d’une monnaie nationale.

Le minage de Bitcoin BTC et de cryptomonnaie a récemment été autorisé dans les centrales électriques en Iran, lisez notre article à ce sujet.

L’utilisation des cryptomonnaies est de plus en plus courante dans des pays en proie à de graves problèmes économiques, une inflation alarmante sans oublier les problèmes de corruption qui n’aident pas l’économie à se redresser.

Argentine, Cuba, Venezuela, Iran, de plus en plus de pays voient en Bitcoin une solution de secours face à l’inflation galopante et à la dévaluation des monnaies nationales.

À LIRE AUSSI: