Le Burundi interdit Bitcoin et les cryptomonnaies !

Le Burundi interdit Bitcoin et les cryptomonnaies

Le Burundi interdit Bitcoin et les cryptomonnaies !

Le Burundi, un pays d’Afrique centrale de 11 millions d’habitants, a officiellement interdit Bitcoin et toutes les formes de commerce de cryptomonnaie afin de protéger ses citoyens des risques.

Selon un rapport publié par Bloomberg, les autorités du pays ont ordonné l’interdiction de Bitcoin et des cryptomonnaies suite à une série de plaintes de citoyens perdant de l’argent lorsqu’elles échangent des cryptomonnaies.

Alfred Nyobewumusi, Directeur du département de micro-finance de la Banque Centrale du Burundi, aurait confirmé que le commerce de devises crypto telles que Bitcoin et Ethereum dans le pays était désormais illégal.

Le Burundi prend donc un chemin complètement différent en ce qui concerne Bitcoin et les cryptomonnaies comparé à ce qu’il se passe dans d’autres pays d’Afrique comme le Nigéria ou les Seychelles.

Le continent Africain est pourtant très actif avec le bitcoin ou d’autres cryptomonnaies.
Le Nigeria c’est déjà 8 % des transactions mondiales !
Ce nouveau moyen de paiement numérique prend de plus en plus de place en Afrique, Egypte, Kenya, Soudan, Afrique du Sud, etc…

L’Afrique du Sud a pris des mesures pour réglementer les activités de crypto trading dans le pays afin de protéger les investisseurs et a récemment ouvert des débats sur la possibilité de lancer une crypto-monnaie nationale.

Les Seychelles, quant à elles, hébergent BitMEX, le plus grand échange de dérivés crypto au monde, et ont récemment récemment créé la première bourse nationale pour les titres cotés en bourse émis avec la technologie blockchain !

Le développement des monnaies digitales est pourtant en plein boom en Afrique où de nombreuses personnes ont un téléphone mobile et peuvent donc payer en devise numérique.

Bitcoin et d’autres cryptomonnaies sont aussi vues comme un refuge contre l’inflation des prix ou le risque de dévaluation d’une monnaie nationale comme on peut le voir au Vénézuela ou en Argentine par exemple.

Le succès de Bitcoin et des crypto en Afrique a aussi entraîné des problèmes comme le piratage des comptes, la volatilité du prix et bien sûr des arnaques Bitcoin en tous genres.
Ce qui a amené le Burundi a prendre cette décision d’interdire Bitcoin et les cryptomonnaies dans le pays.

On évoque aussi une future monnaie en Afrique de l’Ouest, l’éco.
Les billets de francs CFA vont peut-être disparaître au profit d’une nouvelle devise baptisée éco.

La réglementation des cryptomonnaies en Afrique favorise le développement de l’industrie émergente et laisse espérer que le Burundi imitera peut-être dans un avenir pas si lointain ses homologues africains et adoptera la révolution crypto.

Les choses bougent donc vite en Afrique en ce qui concerne Bitcoin, les cryptomonnaies et la blockchain.

Actu Crypto Similaire: