L’Afrique définira l’avenir de Bitcoin déclare Jack Dorsey le PDG de Twitter


Partager cet article:

L’Afrique définira l’avenir de Bitcoin déclare Jack Dorsey le PDG de Twitter

Le PDG de Twitter et de Square, Jack Dorsey, est un fan de Bitcoin BTC comme nous l’avons vu dans de nombreux articles.

Il fait la promotion de Bitcoin quand il le peut et déclare en acheter régulièrement.

Jack était en Afrique où il a notamment participé à des Bitcoin Meetup comme évoqué dans cet article précédent.

Dans un message sur Twitter, il déclare suite à son voyage en Afrique:

“Triste de quitter le continent… pour l’instant.
L’Afrique définira l’avenir (surtout le bitcoin !).
Je ne sais pas encore où, mais je vivrai ici pendant 3 à 6 mois à la mi-2020.
Je suis reconnaissant d’avoir pu expérimenter une petite partie.”

Jack a visité plusieurs pays d’Afrique dont le Nigéria et souhaite y retourner afin de comprendre le processus de création d’entreprise.
Pour lui, Bitcoin BTC et la cryptomonnaie en général sont voués à un avenir florissant sur le continent Africain, au point qu’il compte donc y résider plusieurs mois l’année prochaine.

Le Nigéria est un des pays les plus actifs dans les échanges de Bitcoin en Afrique.
L’Afrique qui est aussi sujette aux arnaques Bitcoin du fait de la montée en popularité de cette nouvelle monnaie numérique avec le Nigéria en tête des pays les plus touchés par les arnaques crypto.

Le Burundi a même interdit Bitcoin et les cryptomonnaies dans le pays afin de protéger la population contre les escroqueries crypto qui devenaient trop importantes.

Le PDG de Twitter voit donc l’Afrique jouer un rôle important dans l’avenir de Bitcoin, l’application Cash App de la société Square a publié récemment des chiffres en forte progression concernant l’achat de Bitcoin BTC via son application.
Jack Dorsey, qui est aussi PDG de la société Square éditrice de l’application Cash App, voit certainement un potentiel important sur le continent Africain pour ce type d’application du fait qu’une partie importante de la population Africaine n’a pas de compte bancaire ou ne possède pas de carte bancaire.

À LIRE AUSSI: