La célébrité Kim Kardashian rappelée à l’ordre par le régulateur britannique pour avoir fait la promotion d’une cryptomonnaie qui pourrait mettre les investisseurs en danger

Partager cet article:

La célébrité Kim Kardashian rappelée à l'ordre par le régulateur britannique pour avoir fait la promotion d'une cryptomonnaie qui pourrait mettre les investisseurs en danger

Célèbre et populaire dans le monde entier, la célébrité Kim Kardashian a été rappelée à l’ordre par le régulateur britannique pour avoir fait la promotion d’une cryptomonnaie qui pourrait mettre les investisseurs en danger.

Souvent solicitées par des projets crypto en quête de reconnaissance auprès du grand public, les stars et célébrités peuvent être tentées de faire la promotion de cryptomonnaies qui peuvent hélas s’avérer être des arnaques ou des projets sans aucun intérêt si ce n’est de faire gagner de l’argent aux créateurs de ces cryptos.

Le président de la Financial Conduct Authority (FCA) et du régulateur des systèmes de paiement (PSR) du Royaume-Uni, Charles Randell, a explicitement reproché à Kim Kardashian la promotion qu’elle a faite de la cryptomonnaie Ethereum Max.
Payée par ce projet crypto, la star (mariée au rappeur Kanye West) a ainsi fait la promotion de cette cryptomonnaie auprès de ses 250 millions de fans sur Instagram, rapporte la BBC.

Comme son nom l’indique, Ethereum Max incite à la confusion avec la blockchain Ethereum (ETH), et c’est ce que reprochent les autorités de régulation anglaises à Kim Kardashian en jouant de sa popularité auprès de millions de personnes dans le monde.

Le président de la FCA, Charles Randell, a déclaré:

« Bien sûr, je ne peux pas dire si ce jeton particulier est une arnaque. Mais les influenceurs des médias sociaux sont régulièrement payés par des escrocs pour les aider à faire du pump and dump de nouveaux jetons sur le dos de la pure spéculation. Certains influenceurs font la promotion de jetons qui s’avèrent tout simplement inexistantes. »

meilleurs bots crypto trading

Le président de la FCA indique que la publication Instagram de Mme Kardashian, qui avait été correctement signalée comme une publicité, est peut-être la « promotion financière avec la plus grande audience de l’histoire ».
Le régulateur reproche à la célébrité de ne pas avoir précisé à son auditoire qu’Ethereum Max était un jeton numérique spéculatif créé un mois auparavant par des développeurs inconnus.

En prenant pour exemple la promotion de cette cryptomonnaie faite par Kim Kardashian, le président de la FCA évoque donc la nécessité de réglementer le secteur crypto, « il faudra beaucoup de réflexion pour élaborer un régime réglementaire qui sera efficace dans le monde décentralisé des jetons numériques », a-t-il déclaré.

En jouissant d’une importante popularité dans le monde, les stars et célébrités peuvent en effet représenter un danger pour les investisseurs qui peuvent se laisser séduire par les cryptomonnaies mises en avant sur leurs pages Facebook, Twitter ou Instagram qui comptent parfois des centaines de millions d’abonnés comme dans le cas de Kim Kardashian.

Certaines célébrités ont d’ailleurs déjà été condamnées pour avoir fait la promotion de certaines cryptomonnaies. L’acteur Steven Seagal a ainsi été rattrapé par la justice pour avoir fait la promotion d’un projet crypto bidon.
Même chose pour le rappeur T.I qui a été condamné à payer une amende pour sa participation à la ICO Flik.

Kim Kardashian a bien indiqué sur son post Instagram qu’il s’agissait d’une publicité, elle ne devrait donc pas être inquiétée par la justice malgré le fait qu’elle a fait la promotion d’une cryptomonnaie qui visait explicitement à semer la confusion auprès du grand public qui a pu croire qu’il s’agissait du projet blockchain Ethereum originel qui était mis en avant par la célébrité.

Suivez Conseils Crypto sur TelegramFacebook et Twitter.

À LIRE AUSSI: