Avant la chute du stablecoin UST et du cours LUNA, Do Kwon a retiré 80 millions de dollars sur différents portefeuilles

Partager cet article:

Avant la chute du stablecoin UST et du cours LUNA, Do Kwon a retiré 80 millions de dollars sur différents portefeuilles

La Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a découvert que Do Kwon, le fondateur de Terra Money, a retiré 80 millions de dollars avant la chute du stablecoin UST et du cours LUNA, rapporte l’agence de presse sud-coréenne Naver.

Certains évoquent des soupçons de blanchiment d’argent ou le fait que Do Kwon avait conscience d’un effondrement probable à venir du stablecoin UST et qu’il aurait donc pris les devants en retirant d’importantes sommes d’argent.

La SEC a obtenu ces informations grâce à des témoignages d’employés de Terraform Labs, le régulateur américain pourrait donc approfondir son enquête sur cette affaire qui a ruiné de nombreuses personnes qui avaient placé leurs économies dans ce projet crypto qui s’est depuis effondré.

Les employés qui ont témoigné à distance auprès de la SEC ont également indiqué qu’ils avaient informé Kwon de la menace imminente posée par les défauts de conception de l’écosystème Terra, mais que Kwon avait ignoré leurs avertissements.

La SEC qui a d’ailleurs remporté une victoire devant les tribunaux qui ont statué en sa faveur dans une autre affaire concernant Do Kwon.
Une cour d’appel a confirmé que Terraform Labs et son cofondateur Do Kwon doivent se conformer aux assignations à comparaître de l’agence américaine.
Une entité redoutée qui n’hésite pas à poursuivre des entreprises autour du monde.

meilleurs bots crypto trading

Une affaire qui concerne la violation de lois américaines sur les valeurs mobilières via Mirror Protocol, un projet DeFi construit sur la blockchain Terra.

Reste que la SEC s’intéresse désormais fortement aux événements qui ont mené à la chute du stablecoin UST et du cours LUNA en parallèle. Do Kwon qui devra certainement répondre un jour ou l’autre aux demandes du régulateur américain qui rassemble actuellement tous les éléments à charge contre le fondateur de Terra Money.

Do Kwon refuse pour l’instant de répondre aux injonctions de la SEC, considérant que le régulateur américain n’a pas d’autorité et de compétence au regard de Terra Form qui est basée en Corée du Sud.
Une affaire qui rappelle le cas de la blockchain TON où le PDG de Telegram, Pavel Durov, avait été contraint d’abandonner son projet crypto du fait de poursuites engagées par la SEC américaine malgré le fait qu’il se situait en dehors des Etats-Unis.

De son côté, le fondateur de Terra Money a indiqué sur son compte Twitter que lui et son équipe communiqueront d’avantage prochainement avec la presse.

« Bien que la plupart de nos efforts aient été consacrés à Terra 2.0 et à la garantie que les développeurs de l’écosystème puissent trouver une maison après l’incident depeg, nous serons bientôt plus proactifs dans la communication avec la presse et la diffusion des bonnes informations. »

Le cours LUNA se situe lui autour de 3$/2,82€ sur Binance.

Suivez-nous sur TelegramFacebook et Twitter.

À LIRE AUSSI: