Craig Wright, le faux Satoshi Nakamoto, refait parler de lui et menace de procès certains sites s’ils ne retirent pas le white paper de Bitcoin


Partager cet article:

Craig Wright, le faux Satoshi Nakamoto, refait parler de lui et menace de procès certains sites s'ils ne retirent pas le white paper de Bitcoin

“Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait”, cette célèbre réplique de Lino Ventura dans le film Les tontons flingueurs semble en totale harmonie avec la dernière action du faux Satoshi Nakamoto, Craig Wright.

Certains n’hésitent pas en effet à tout oser quitte à paraître ridicule et c’est le cas de Craig Wright qui continue de prétendre être Satoshi Nakamoto, le créateur de Bitcoin BTC, il va jusqu’à menacer de procès certains sites qui hébergent le white paper de Bitcoin dont il dit être l’auteur.

Nouvelle surprise donc de la part de cet imposteur qui refait une apparition remarquée sur la scène crypto, il a mis en demeure certains sites comme Bitcoin.org de retirer immédiatement le livre blanc de Bitcoin dont il prétend avoir les droits d’exploitation et de diffusion.

White paper de Bitcoin en français que vous pouvez consulter sur notre site: cliquez ici.

S’il n’a jamais pu prouver qu’il est effectivement Satoshi Nakamoto, il joue sur le fait que personne ne peut prouver qu’il ne l’est pas non plus…
Pourtant, afin de prouver qu’il est bien le vrai Satoshi Nakamoto, il lui suffirait de montrer ou de prouver qu’il a accès à l’une des nombreuses adresses Bitcoin qui appartiennent au créateur de Bitcoin et qui contiennent des milliers de BTC qui n’ont jamais bougé depuis des années.

déclaration fiscale crypto bitcoin 2021

Hors, il n’a jamais été en mesure de le faire mais continue d’attirer l’attention sur lui et de prétendre qu’il est bien le créateur de Bitcoin, n’hésitant donc pas à envoyer des avocats afin de menacer de procès des personnes ou des sites internet qui diffuseraient le white paper de Bitcoin sans son autorisation.

Réponse des personnes menacées de procès

Bitcoin.org est d’une certaine manière le site officiel de Bitcoin BTC, il avait été lancé par Satoshi Nakamoto qui avait ensuite passé la main à un administrateur connu sous le pseudonyme Cobra.

Cobra a répondu qu’il ne retirerait pas le white paper du site, surpris par cette nouvelle action rocambolesque de la part de ce faux Satoshi Nakamoto.

Il a posté la lettre envoyée par les avocats de Craig Wright.

Il a invité la communauté crypto à réagir face à ces menaces de procès de la part de Craig Wright, en diffusant le white paper de Bitcoin sur le plus grand nombre de sites possibles.

“Chaque grande entreprise Bitcoin doit commencer à héberger le livre blanc Bitcoin par solidarité.

Une attaque contre le document fondateur de Bitcoin est une attaque contre tous les Bitcoiners. C’est le document qui a tout commencé, si Bitcoin a amélioré votre vie, alors défendez-le.”

Son appel a été entendu, des sociétés telles que Square, l’entreprise de Jack Dorsey PDG de Twitter, MicroStrategy ou encore Fidelity Digital Assets, le géant américain de la finance, ont ajouté le papier blanc de Bitcoin sur leur site internet.

Reste à voir si Craig Wright osera assigner en justice ces entreprises imposantes, le faux Satoshi Nakamoto s’en est pris jusqu’à présent qu’à des personnes ne pouvant réellement se défendre en justice, faute de moyens financiers.

En menaçant des petits sites internet ou des développeurs informatiques qui travaillent sur la blockchain Bitcoin, Craig Wright ne s’attendait certainement pas à une telle levée de boucliers qui permettra peut-être de le remettre à sa place, à moins qu’il ne souhaite s’engager dans des procédures juridiques qui finiront par le ridiculiser.

À LIRE AUSSI: