Craig Wright, qui prétend être Satoshi Nakamoto l’inventeur de Bitcoin, a été condamné à payer 100 millions de dollars

Partager cet article:

Craig Wright a été condamné à payer 100 millions de dollars

Poursuivi en justice par les héritiers du défunt David Kleiman avec lequel Craig Wright a collaboré dans le passé, ce dernier vient d’être condamné par un tribunal de Floride à payer 100 millions de dollars de dommages et intérêts à W&K Information Defence Research LLC, la société qui avait été créée par les deux protagonistes.

Kleiman et Craig Wright ont miné beaucoup de bitcoins (BTC) dans le passé, hors, à la mort de David Kleiman en 2013, Wright s’est approprié la propriété de la part de Kleiman.

En 2018, la succession de Kleiman a donc intenté un procès afin de faire condamner Wright pour ses pratiques frauduleuses et de peut-être faire la lumière sur la véritable identité de Satoshi Nakamoto que Craig Wright prétend être.
Les héritiers de Kleiman réclamaient pas moins de 170 milliards de dollars de dommages-intérêts punitifs.

Au final, le jury du tribunal a simplement reconnu Craig Wright coupable de « conversion », un terme qui peut se définir comme lorsque « l’un convertit la propriété d’un autre à son propre usage », une manière de dire que Wright avait subtilisé les actifs de Kleiman.

Les représentants du défunt David Kleiman se sont dits satisfaits de cette décision de justice:

« Nous sommes extrêmement heureux que notre client, W&K Information Defence Research LLC, ait reçu 100 millions de dollars, ce qui reflète le fait que Craig Wright a pris à tort des actifs liés au bitcoin de W&K. »

Meilleurs sites copy trading

Concernant Craig Wright, Andres Rivero, son avocat, a décrit le verdict comme une victoire complète pour son client.
Craig Wright est allé plus loin en déclarant aux journalistes que ce verdict confirme qu’il est bien Satoshi Nakamoto le créateur de Bitcoin.

« Le jury a évidemment conclu que je le suis parce qu’il n’y aurait pas eu de prix autrement. », rapporte Bloomberg.

Ce procès ne prouve en rien que Craig Wright est effectivement Satoshi Nakamoto l’inventeur du Bitcoin mais Wright sait jouer des éléments en sa faveur afin de le faire croire.
Il lui suffirait pourtant de prouver qu’il possède les clés privées des nombreux bitcoins appartenant à Satoshi Nakamoto, chose qu’il n’a jamais faite parce qu’il ne les possède pas car il n’est pas Satoshi Nakamoto.

Suivez-nous sur TelegramFacebook et Twitter.

À LIRE AUSSI: