Jack Dorsey, cofondateur de Twitter, ainsi que Martin White et Alex Morcos, ont annoncé la création d’un fonds dédié à la défense juridique des développeurs de Bitcoin

Partager cet article:

Jack Dorsey, cofondateur de Twitter, ainsi que Martin White et Alex Morcos, ont annoncé la création d'un fonds dédié à la défense juridique des développeurs de Bitcoin

Face à des actions juridiques engagées notamment par Craig Wright qui prétend être Satoshi Nakamoto, le créateur de Bitcoin (BTC), de nombreux développeurs Bitcoin isolés n’ont pas les moyens juridiques et financiers de se défendre.

Afin de remédier à ce problème, Jack Dorsey, le cofondateur de Twitter, ainsi qu’Alex Morcos (cofondateur de Chaincode Labs) et Martin White (professeur d’informatique) ont annoncé la création du Bitcoin Legal Defense Fund, un fonds dédié à la défense juridique des développeurs de Bitcoin.

Cette annonce indique:

Aux développeurs Bitcoin :

La communauté Bitcoin fait actuellement l’objet d’un litige multi-front. Les litiges et les menaces continues produisent l’effet escompté ; des prévenus individuels ont choisi de capituler en l’absence de soutien juridique. Les développeurs open source, souvent indépendants, sont particulièrement sensibles aux pressions juridiques. En réponse, nous proposons une réponse coordonnée et formalisée pour aider à défendre les développeurs.

Le Bitcoin Legal Defence Fund est une entité à but non lucratif qui vise à minimiser les problèmes juridiques qui découragent les développeurs de logiciels de développer activement Bitcoin et des projets connexes tels que le Lightning Network, les protocoles de confidentialité Bitcoin, etc.

L’objectif principal de ce fonds est de défendre les développeurs contre les poursuites judiciaires concernant leurs activités dans l’écosystème Bitcoin, y compris la recherche et la rétention d’un avocat de la défense, l’élaboration d’une stratégie de litige et le paiement des factures juridiques. Il s’agit d’une option gratuite et volontaire dont les développeurs peuvent profiter s’ils le souhaitent. Le Fonds commencera avec un corps d’avocats bénévoles et à temps partiel. Le conseil d’administration du Fonds sera chargé de déterminer les poursuites et les défendeurs qu’il aidera à défendre.

Les premières activités du Fonds seront de prendre en charge la coordination de la défense existante du procès Tulip Trading contre certains développeurs alléguant un manquement à l’obligation fiduciaire et de fournir la source de financement pour un avocat externe. À l’heure actuelle, le Fonds ne cherche pas à lever des fonds supplémentaires pour ses opérations, mais le fera sur instruction du conseil d’administration si nécessaire pour d’autres actions en justice ou pour payer le personnel.

Si vous avez des questions ou des préoccupations, vous pouvez envoyer des informations par courrier électronique à bitcoindefensefund.org. Partagera plus d’informations dans un proche avenir.

Sincèrement, Jack Dorsey, Alex Morcos et Martin White

(Bitcoin Legal Defense Fund Board)

Tel que précisé dans la présentation de ce fonds d’aide juridique aux développeurs Bitcoin, l’aide est gratuite pour tout développeur victime de poursuites juridiques et qui souhaite obtenir un soutien juridique.

Dans un premier temps, ce fonds va s’occuper du procès Tulip Trading, une affaire dans laquelle Craig Wright a décidé de poursuivre de nombreux développeurs BTC pour un prétendu piratage qui lui aurait fait perdre plus de 4 milliards de dollars en BTC…

Comme nous l’évoquions dans un article d’avril 2021, Jack Dorsey avait déjà entamé des poursuites à l’encontre de Craig Wright qui avait attaqué individuellement des sites diffusant le white paper de bitcoin. Wright prétendant avoir les droits d’auteur sur le papier blanc de Bitcoin…

Meilleurs sites copy trading

La Cryptocurrency Open Patent Alliance (COPA), qui avait été formée par la société de paiement Square (dirigée par l’ancien PDG de Twitter, Jack Dorsey), avait alors assigné le faux Satoshi Nakamoto devant la Haute Cour du Royaume-Uni afin d’obtenir une décision de justice claire qu’il ne possède pas les droits sur le white papier Bitcoin.

Avec cette annonce de la création d’un fonds consacré à la défense juridique des développeurs de Bitcoin, Jack Dorsey, en compagnie de Martin White et Alex Morcos, va donc encore plus loin afin de défendre et protéger la communauté Bitcoin contre les agissements de Craig Wright qui continue de prétendre être Satoshi Nakamoto, sans être en mesure de le prouver…

L’argent est le nerf de la guerre, en apportant son soutien financier et juridique, Jack Dorsey entend bien apporter une réponse de poids face aux multiples actions judiciaires intentées par Craig Wright à l’encontre de développeurs Bitcoin qui n’ont justement pas les moyens d’engager des avocats afin de répondre à ces assignations en justice.

Suivez-nous sur TelegramFacebook et Twitter.

À LIRE AUSSI: