Avec la technologie blockchain de Microsoft, Starbucks va proposer la traçabilité du café vendu dans ses magasins


Partager cet article:

Avec la technologie blockchain de Microsoft, Starbucks va proposer la traçabilité du café vendu dans ses magasins

Starbucks innove et va proposer à ses clients de pouvoir tracer l’origine du café qu’ils achètent dans ses magasins grâce à la technologie blockchain.

Une technologie blockchain développée par Microsoft qui va donc permettre aux clients de savoir d’où viennent ces grains de café, qui les a torréfiés et même obtenir des conseils pour mieux consommer ces cafés, révèle Bloomberg.

La traçabilité des aliments est déjà présente depuis un certain temps, des consommateurs avides de savoir d’où proviennent les aliments qu’ils achètent afin d’être rassurés sur la qualité et l’origine des produits qu’ils consomment.

Starbucks veut donc proposer un service identique à ses acheteurs de café qui vont donc tout savoir sur l’origine des grains de café qu’ils achètent dans la célèbre chaîne de coffee shops, présente partout dans le monde.

Michelle Burns, vice-présidente mondial du café, thé et cacao chez Starbucks, a déclaré:

«Nous avons pu retracer chaque café que nous achetons dans chaque ferme depuis près de deux décennies.

Cela nous a permis d’avoir les bases nécessaires pour créer un outil convivial et axé sur le consommateur, qui donne certainement à nos clients la confiance que nous savons d’où vient tout notre café.»

Un traçage du café qui offre une transparence importante aux yeux des consommateurs.

Une traçabilité des grains de café qui sera aussi accessible aux cultivateurs de café et qui pourront ainsi savoir où sont partis leurs grains de café.
Un agriculteur n’aura qu’à rentrer le code de tracking sur un site internet ou une application mobile afin d’obtenir toutes les informations de suivi de ses grains de café.

Des grains de café qui proviennent du monde entier, que ce soit du Brésil, Costa Rica, Ethiopie ou Rwanda par exemple.

Une traçabilité du café qui devrait s’étendre à tous les types de cafés vendus chez Starbucks ainsi que ceux vendus en gobelet et tasse.

Une technologie blockchain qui est donc utilisée par des industries de plus en plus diverses.

À LIRE AUSSI: