Carrefour et Nestlé lancent une blockchain en nutrition infantile pour le suivi qualité du lait Guigoz


Partager cet article:

Nestlé et Carrefour lancent une blockchain en nutrition infantile pour le suivi qualité du lait Guigoz

Carrefour et Nestlé lancent une blockchain en nutrition infantile pour le suivi qualité du lait Guigoz.

Une technologie blockchain développée avec IBM Food Trust qui utilise la technologie de Blockchain Hyperledger.

Carrefour, comme l’indique la chaîne de supermarché dans son communiqué de presse, avait déjà lancé une blockchain pour la purée Mousline et annonce donc une nouvelle blockchain dédiée cette fois-ci à la nutrition infantile.

Cette solution blockchain doit permettre de suivre et authentifier la gamme de lait infantile GUIGOZ Bio 2 et 3.
Le but étant de permettre aux consommateurs de vérifier l’origine des produits et leur authenticité afin de garantir la qualité du produit acheté.

La technologie blockchain au service du lait pour bébé, les clients pourront scanner un code QR sur les emballages et trouver des informations sur les laits pour nourrissons Guigoz.

Vineet Khanna, vice-président directeur de la chaîne mondiale d’approvisionnement chez Nestlé, a déclaré:

«Nous utilisons cette technologie pour apporter plus de transparence à nos produits en fournissant des informations précises, fiables et impartiales.
Cela profitera à toute la chaîne de valeur, y compris aux détaillants et aux consommateurs.”

Un désir de transparence et de confiance vis-à-vis des consommateurs de la part de Nestlé et Carrefour grâce à l’utilisation de la technologie blockchain développée par IBM Food Trust.

“Les Laboratoires Guigoz sont fiers de créer ainsi un nouveau lien de proximité avec leurs consommateurs.” indique à ce sujet le communique de presse sur le site de Carrefour.

La technologie blockchain qui prend de plus en plus d’importance dans l’industrie agroalimentaire comme en témoigne ce nouveau cas pratique appliqué au suivi qualité et à la traçabilité du lait infantile Guigoz.

À LIRE AUSSI: