Bitfinex menacé par l’injonction préliminaire du Procureur Général de New York


Partager cet article:

Bitfinex menacé par l’injonction préliminaire du procureur général de New York

Bitfinex menacé par l’injonction préliminaire du Procureur Général de New York.

Une nouvelle audience était attendue le 8 mai 2019 dans le but de clarifier les demandes du Procureur Général de New York contre iFinex, l’opérateur de la plateforme d’échange Bitfinex.

Le Procureur Général de New York tente de plaider contre Bitfinex par le biais d’une injonction préliminaire récente. L’opérateur d’iFinex, Tether, Inc. et Bitfinex se plaignent des méthodes employées.
Le NYAG a récemment reçu une ordonnance du tribunal visant à préciser ses exigences en matière d’échange et à présenter un argumentaire plus étroit en ce qui concerne les fautes des sociétés.

L’injonction du NYAG fait suite à l’admission par Bitfinex d’avoir perdu l’accès à 850 millions de Dollars en fiat, détenus avec son fournisseur de paiement Crypto Capital.

Bitfinex s’est plaint du fait que les actions de NYAG pourraient nuire aux traders en bloquant l’accès de l’échange à la ligne de crédit de 900 millions de Dollars étendue par Tether.
C’est précisément cette ligne de crédit qui a suscité l’intérêt du NYAG, Tether étant limitée dans son activité dans l’État de New York.

sorare 300x250

Mais pour l’instant, il n’existe aucune preuve claire que Bitfinex et son cas relèvent de la loi Martin.
Cependant, l’enquête en cours est considérée comme l’un des risques les plus importants pour l’échange crypto, à savoir de tomber sous l’une des lois les plus strictes en matière de fraude fiscale aux États-Unis.

À ce jour, le NYAG n’a pas précisé en quoi Bitfinex et Tether seraient régis par la loi Martin.
Une partie de la décision dépend de la nature de l’USDT de Tether et de la question de savoir si le stable coin est un titre.

La récente injonction contre Bitfinex a été suivie par une autre tentative visant à rassembler des tokens USDT en trésorerie.
Actuellement, le portefeuille de la trésorerie détient plus de 344 millions USD, après les avoir épongés des échanges. Bitfinex ne détient encore qu’environ 12 millions USD.

Bitfinex tente de compenser ses pertes en annonçant récemment la vente du token LEO, qui a pour objectif d’attirer de nouveaux investisseurs afin de combler la perte de fonds, au cas où ils ne seraient pas récupérés à temps.
Les fonds de Bitfinex ont été saisis sur la base de l’activité de Crypto Capital, liée à des sociétés déplaçant des fonds d’origine inconnue, possiblement liée au crime organisé.

La communauté crypto estime que l’enquête en cours pourrait être l’une des périodes les plus risquées pour la négociation d’actifs numériques, puisque l’USDT représente jusqu’à 80% des volumes de négociation de Bitcoin (BTC).

À LIRE AUSSI: