L’Université de Tokyo devient un validateur des nœuds blockchain Ripple XRP

L’Université de Tokyo devient un validateur des nœuds blockchain Ripple XRP

Le réseau XRP compte déjà plus de 1500 validateurs de noeuds blockchain dans le monde à travers 22 pays.

Désormais, l’Université de Tokyo rejoint ce groupe de validateurs de noeuds Ripple XRP.
Une université qui existe depuis 1877 et que l’on connaît aussi sous le nom de Todai (東大) or UTokyo.

C’est Emi Yoshikawa, en charge des opérations mondiales et partenariats Ripple (XRP) qui l’a annoncé sur Twitter.

Ripple avait mis en place un programme avec des universités appelé University Blockchain Research Initiative (UBRI) soit Initiative de recherche universitaire Blockchain.
Ce programme présent dans 14 pays avec 30 installations vise à promouvoir le développement de la technologie blockchain associée aux paiements.

L’université de Tokyo est la plus connue et la plus importante au japon, l’université de Kyoto avait déjà rejoint ce programme UBRI et est donc aussi un validateur des noeuds blockchain XRP pour Ripple.

Une blockchain Ripple dont la décentralisation pose question du fait que Ripple contrôle encore plus de 50% des jetons XRP en circulation.

Régulièrement, Ripple vend des jetons XRP en masse afin de couvrir ses dépenses, la communauté crypto estime que c’est un des facteurs qui fasse baisser le cours Ripple qui n’a jamais remonté comme ont pu le faire Ethereum ETH ou Litecoin en 2019.
La communauté Ripple qui a fortement réagi l’autre jour au déblocage d’un milliard de jetons XRP par la société Ripple.

Ripple dont le volume de transactions XRP a explosé le 30 novembre dernier à 4,5 millions avec de nouveaux partenariats à venir comme TransferGo.

À LIRE AUSSI: