Procès Ripple (XRP) contre la SEC: pas d’issue avant 2022, indique son PDG Brad Garlinghouse

Partager cet article:

Procès Ripple (XRP) contre la SEC pas d'issue avant 2022, indique son PDG Brad Garlinghouse

Cela fait bientôt un an que la startup crypto Ripple (XRP) est en procès contre la SEC (Securities and Exchange Commission).

Cadeau empoisonné de l’administration Trump, la SEC estime que le jeton XRP est une action de la société Ripple Labs et pas seulement un token d’échange crypto tel que le Bitcoin (BTC).
L’administration américaine reproche également une vente jugée illégale de 1,3 milliard de dollars en jetons XRP impliquant des dirigeants de Ripple.

Depuis, les avocats de Ripple affrontent ceux de la SEC qui dispose de fonds publics illimités pour financer ce procès qui commence à coûter très cher à la startup crypto américaine.
Si certains aimeraient voir se profiler une issue favorable pour Ripple, le PDG de la startup, Brad Garlinghouse, a déclaré à CNBC qu’il va falloir « probablement » attendre 2022 avant de voir une résolution de ce procès.

S’il indique que Ripple fait « de bons progrès » dans sa querelle juridique avec la Securities and Exchange Commission des États-Unis, l’entreprise fait face cependant à un processus judiciaire lent.

« Nous constatons d’assez bons progrès malgré un processus judiciaire lent. », a-t-il déclaré au journaliste Dan Murphy de CNBC.

De par l’ampleur qu’a pris ce procès, il constate que la juge se rend compte que cette affaire ne concernce pas uniquement Ripple mais le secteur crypto dans son ensemble.

sorare 300x250

« De toute évidence, nous voyons de bonnes questions posées par le juge. Et je pense que le juge se rend compte qu’il ne s’agit pas seulement de Ripple, cela aura des implications plus larges. »

En attaquant Ripple en justice, la SEC est en effet « tombée sur un os ». Si de nombreuses poursuites judiciaires entamées par la SEC se terminent rapidement en faveur de l’administration américaine, Ripple Labs a les moyens financiers de l’affronter en justice jusqu’à ce qu’un jugement soit rendu par le tribunal.

Les frais d’avocats dans ce type de procès se chiffrent en millions ou dizaines de millions de dollars. Dans la majorité des procès intentés par la SEC, les entreprises ciblées cèdent rapidement à la terrible administration américaine car elles ne disposent pas les finances nécessaires pour assurer leur défense pendant des mois ou des années.

Dans le procès Ripple contre la SEC, chaque partie défend donc ses positions jusqu’à ce que vienne le moment où la juge en charge du dossier mettra un terme à ce procès, en donnant raison ou pas à la SEC. Un accord à l’amiable est aussi envisageable si Ripple Labs et la SEC parviennent à se mettre d’accord au préalable.

Il va donc falloir attendre 2022, comme l’indique Brad Garlinghouse. Une situation qui n’arrange guère Ripple et son jeton XRP qui a été délisté de certains échanges crypto aux Etats-Unis tels que Coinbase ou Kraken.
Au pays des procès, ces plateformes de trading préfèrent en effet attendre une décision finale du tribunal avant de se risquer à reprendre le trading du token XRP qui pourrait être requalifié en action de la société Ripple.

En plein bull market, le cours XRP se retrouve donc « bridé » par cette histoire de procès.
Si le cours BTC ou le cours ETH ont dépassé depuis longtemps leurs prix sommets de 2018, le cours XRP est très en retard même s’il se maintient toujours dans le top 10 Coinmarketcap.
Une issue tardive à ce procès pourrait en effet priver le jeton XRP d’un marché haussier qui pourrait se terminer justement début 2022, si le cours BTC suit la tendance similaire de fin 2017.

Réponse probablement en 2022 afin de savoir si Ripple parviendra à sortir victorieuse de ce procès contre la SEC.

Le cours XRP se situe actuellement autour de 1,05$/0,93€ sur Binance.

Suivez-nous sur TelegramFacebook et Twitter.

À LIRE AUSSI: