Le G7 s’oppose au lancement du stablecoin Libra de Facebook tant qu’il ne sera pas correctement réglementé


Partager cet article:

Le G7 s'oppose au lancement du stablecoin Libra de Facebook tant qu'il ne sera pas correctement réglementé

Les problèmes sont loin d’être terminés pour le projet de stablecoin Libra initié par Facebook et qui devait normalement être lancé en 2020.

L’agence de presse Reuters a en effet eu accès à un document qui indique que le G7 devrait annoncer ce mardi qu’il s’oppose au lancement de tout stablecoin global sans réglementation et régulation appropriée.

Face à la menace que représente le lancement d’un stablecoin par Facebook qui compte des milliards d’utilisateurs sur la planète, de nombreux pays et gouvernements craignent le pire pour leur monnaies nationales et la stabilité du système financier international.

«Le G7 continue de soutenir qu’aucun projet global de stablecoin ne devrait commencer à fonctionner tant qu’il n’a pas répondu de manière adéquate aux exigences juridiques, réglementaires et de surveillance pertinentes par une conception appropriée et en adhérant aux normes applicables», indique le projet.

Un document projet qui a été préparé pour une réunion des ministres des Finances et des banquiers centraux des États-Unis, du Canada, du Japon, d’Allemagne, de France, d’Italie et de Grande-Bretagne.

Afin de “garantir la stabilité financière ainsi que la protection des consommateurs, la vie privée, la fiscalité ou la cybersécurité”, les membres du G7 veulent donc des garanties et surtout des réglementations appropriées avant d’autoriser tout lancement d’un stablecoin comme Libra.

Récemment, un co-créatrice du projet Libra, Morgan Beller, avait annoncé son départ, semant le doute sur un prochain lancement effectif de Libra en 2020.

L’annonce que devrait faire le G7 va donc compliquer la tâche pour Libra qui aimerait bien obtenir le feu vert des autorités afin de lancer son stablecoin qui fait peur à de nombreux pays, comme le confirme les informations contenues dans ce projet de déclaration.

Un lancement de Libra qui semble donc compromis pour 2020, Facebook va donc devoir revoir sa copie afin de satisfaire aux exigences du G7 si la société espère pouvoir lancer un jour son stablecoin tant redouté.

À LIRE AUSSI: