CryptoCom obtient à son tour le statut PSAN en France

Partager cet article:

CryptoCom obtient à son tour le statut PSAN en France

Comme Binance France en mai dernier, la plateforme de trading crypto CryptoCom a elle aussi obtenu auprès de l’AMF le statut PSAN (Prestataire de Services sur Actifs Numériques).

Une licence obligatoire pour toute entreprise qui souhaite proposer des services crypto sur le territoire français.

Fondé en 2016 et populaire pour sa carte de débit crypto, CryptoCom est devenu l’un des échanges crypto majeurs dans le monde, il revendique 50 millions d’utilisateurs.

Grâce à ce statut PSAN, CryptoCom va pouvoir faire de la publicité et du marketing auprès de la population française afin d’attirer de nouveaux utilisateurs sur sa plateforme de trading crypto.

Kris Marszalek, PDG de Crypto.com, a déclaré:

« Le marché européen est au cœur de la croissance et du succès à long terme de Crypto.com et nous sommes extrêmement fiers de recevoir maintenant l’enregistrement en France de l’AMF.

Nous sommes impatients de continuer à travailler avec l’AMF et l’ACPR alors que nous introduisons nos produits et services en France, offrant aux utilisateurs une plateforme crypto complète, sûre et sécurisée. »

Meilleurs sites copy trading

S’il a dû licencier du personnel comme d’autres échanges crypto actuellement en difficulté financière tels que BybitHuobiBitpandaCoinbase, ou Gemini, CryptoCom continue cependant son développement à l’international en vue d’un retour à la hausse du cours Bitcoin et du marché crypto dans le futur.

Récemment, CryptoCom a également obtenu une licence crypto en Italie auprès du régulateur italien Organismo Agenti e Mediatori (OAM).

Elle a en outre obtenu son enregistrement en Grèce auprès de la Commission hellénique du marché des capitaux, ainsi que l’approbation de principe d’une licence d’établissement de paiement majeur de l’Autorité monétaire de Singapour.

Sans oublier l’Espagne ou le Canada, après avoir signé un engagement de pré-enregistrement avec la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (CVMO).

De son côté, Binance tente actuellement d’obtenir une licence crypto au Japon afin de revenir sur le marché japonais après 4 ans d’absence, cliquez ici pour lire notre article.

Suivez-nous sur TelegramFacebook et Twitter.

À LIRE AUSSI: