Le cours Tezos (XTZ) en hausse suite à l’annonce d’Ubisoft qui va intégrer des NFT dans ses jeux vidéo

Partager cet article:

Le cours Tezos (XTZ) en hausse suite à l'annonce d'Ubisoft qui va intégrer des NFT dans ses jeux vidéo

Suite à l’annonce de l’arrivée des NFT au sein des jeux vidéo Ubisoft, le cours Tezos (XTZ) est en hausse de plus de 35% à 5,64$/5€ sur Binance.

cours tezos xtz hausse ubisoft

Le géant français du jeu vidéo Ubisoft lance sa plateforme NFT Quartz qui va fonctionner sur la blockchain Tezos.

« Présentation d’Ubisoft Quartz 💎 Nous apportons les premiers NFT écoénergétiques jouables dans un jeu AAA à Ghost Recon: Breakpoint ! Essayez-le dans la version bêta du 9 décembre avec trois gouttes cosmétiques gratuites et apprenez-en plus ici : https://quartz.ubisoft.com. », peut-on lire sur le compte Twitter d’Ubisoft.

Une nouvelle de taille, Ubisoft est la première grande société de jeux vidéo à intégrer des NFT, Ghost Recon Breakpoint sera le premier jeu à intégrer ces jetons non fongibles.
Les « Digits », comme les appelle Ubisoft, seront les premiers NFT, ou jetons non fongibles, « jouables dans un jeu AAA », a déclaré l’éditeur.

Ces « Digits » seront introduits dans les versions PC Windows de Ghost Recon Breakpoint via la plate-forme Ubisoft Connect, la plateforme Ubisoft Quartz va gérer l’acquisition de ces NFT.

Meilleurs sites copy trading

« Chaque Digit est un objet de collection unique qui comporte son propre numéro de série que les autres peuvent voir dans le jeu, gardant également une trace de ses propriétaires actuels et précédents pour les années à venir, faisant des joueurs une partie intégrante de l’histoire du jeu.

Avec Digits, les objets ne sont plus liés à l’inventaire de jeu d’un joueur, car ils peuvent être mis en vente pour que d’autres joueurs éligibles puissent les acquérir en dehors de l’écosystème Ubisoft.« , a déclaré Ubisoft dans un communiqué.

Comme nous l’avons vu dans divers articles, Ubisoft avait déjà manifesté son intérêt pour les jeux blockchain et les NFT. La société française a notamment participé à l’une des dernières levées de fonds d’Animoca Brands, société spécialisée dans les jeux NFT.

La plateforme NFT Quartz devrait prochainement être associée aux jeux à succès de l’éditeur français célèbre pour des jeux vidéo tels que Assassin’s Creed, The Crew, For Honor, Tom Clancy’s The Division, Tom Clancy’s Rainbow Six Siege, Just Dance, Far Cry, Petz, Red Steel, Wildlands, Watch Dogs, Driver, Rayman, Tom Clancy’s Splinter Cell, Prince of Persia, …

Nicolas Pouard, vice-président du laboratoire d’innovation stratégique d’Ubisoft, a déclaré:

« Nos efforts sur le long terme nous ont amenés à comprendre comment l’approche décentralisée de la blockchain pouvait véritablement faire des joueurs des acteurs de nos jeux, d’une manière également durable pour notre industrie, en remettant entre leurs mains la valeur qu’ils génèrent au fil du temps qu’ils passent, le les articles qu’ils achètent ou le contenu qu’ils créent en ligne.

Ubisoft Quartz est le premier élément constitutif de notre vision ambitieuse de développement d’un véritable métavers. Et il ne peut pas prendre vie sans surmonter les limitations initiales de la blockchain pour les jeux, y compris l’évolutivité et la consommation d’énergie. »

Le lancement de la version bêta de la plateforme Quartz débutera le 9 décembre aux États-Unis et au Canada. Quartz sera également disponible au Brésil, en Espagne, en France, en Belgique, en Allemagne, en Italie et en Australie.
Ubisoft va offrir des NFT Digits gratuits aux premiers utilisateurs de Quartz avant de basculer ensuite dans un modèle payant qui va permettre à la société de générer de nouveaux revenus.

Les NFT sont devenus incontournables, on les retrouve désormais dans de nombreux secteurs d’activités, que ce soit les jeux vidéo mais aussi le cinéma avec le studio Marvel ou la Fox; la musique avec Jay ZEminemSnoop DoggKaty Perry; le sport avec le français Sorare.

Un secteur en plein essor dont le potentiel de développement est énorme.

Suivez-nous sur TelegramFacebook et Twitter.

À LIRE AUSSI: