La blockchain Tezos (XTZ) devient sponsor et partenaire technologique de l’équipe française d’eSport Team Vitality

Partager cet article:

La blockchain Tezos (XTZ) devient sponsor et partenaire technologique de l'équipe française d'eSport Team Vitality

Déjà sponsor du nouveau champion du monde de Formule 1 Max Verstappen, la blockchain Tezos (XTZ) vient d’annoncer un nouveau contrat de partenariat avec l’équipe française d’eSport Team Vitality.

Via un contrat pluriannuel, Tezos verra son logo affiché sur les maillots de l’équipe Team Vitality. En tant que partenaire technologique, Team Vitality va lancer des NFT qui seront basés sur la blockchain Tezos.

Pour rappel, l’e-sport, pour sport électronique, est la pratique d’un jeu vidéo, seul ou en équipe, par le biais d’un ordinateur ou d’une console de jeux vidéo.
Équipe française, Team Vitality participe notamment à la League of Legends European Championship (LEC) de Riot Games et aligne des équipes dans d’autres jeux compétitifs tels que Counter-Strike: Global Offensive, Rocket League et Fortnite.

Après avoir récemment annoncé un partenariat avec les géant du jeu Ubisoft dans le domaine des NFT, le projet blockchain Tezos continue de développer sa stratégie de sponsoring, que ce soit dans le sport ou dans d’autres domaines comme le jeu.

Afin de se faire connaître du grand public, le sport et le jeu vidéo sont effectivement des vecteurs marketing efficaces. De nombreux acteurs crypto tels que Binance, FTX ont récemment multiplié les partenariats de sponsoring auprès d’équipes et athlètes populaires.

meilleurs bots crypto trading

La startup blockchain Velas vient ainsi de signer un contrat de partenariat avec la marque mythique Ferrari, elle compte effectivement sur ce contrat de sponsoring pour faire connaître son entreprise largement moins connue que Tezos ou Solana (SOL).

Cette annonce de Tezos n’aura que peu d’effet sur le cours XTZ du fait d’un cours Bitcoin BTC qui a chuté aujourd’hui au niveau des 41000 dollars/36271 euros sur Binance.

Suivez-nous sur TelegramFacebook et Twitter.

À LIRE AUSSI: