Le géant du jeu vidéo Ubisoft confirme son intention d’investir dans les jeux blockchain

Partager cet article:

Le géant du jeu vidéo Ubisoft confirme son intention d'investir dans les jeux blockchain

Alors que le géant du jeu vidéo Ubisoft a récemment participé à la levée de fonds d’Animoca Brands d’un montant de 65 millions de dollars, l’entreprise a confirmé son intention d’investir d’avantage dans les jeux blockchain.

En publiant ses résultats financiers du deuxième trimestre fiscal, Ubisoft a largement évoqué ses plans d’investissement dans des sociétés de jeux centrées sur la blockchain.
Des résultats financiers qui indiquent qu’Ubisoft a bénéficié d’une augmentation de 15% du nombre de joueurs actifs uniques pour le premier semestre, par rapport à 2020.
L’entreprise française indique également que son jeu Assassin’s Creed Valhalla est déjà le 2e jeu le plus rentable de l’histoire d’Ubisoft, en moins de 12 mois.

Yves Guillemot, co-fondateur et PDG d’Ubisoft, a déclaré:

«L’industrie est florissante et évolue rapidement, nous offrant de nouveaux défis et opportunités. Les joueurs ont un impact plus profond sur les mondes dans lesquels ils s’engagent, et les percées technologiques ouvrent de nouvelles voies prometteuses. Dans ce contexte favorable, nous continuons d’investir pour faire découvrir nos plus grandes franchises et nos nouvelles marques à un public nettement plus large. Notre feuille de route est impressionnante, nos équipes talentueuses développant une liste de jeux ambitieuse, diversifiée et passionnante pour les années à venir. Avec notre riche portefeuille de propriété intellectuelle, nos technologies de pointe, nos revenus récurrents florissants et notre bilan solide, nous offrirons une valeur significative aux joueurs, à nos équipes et à nos actionnaires.»

Si le créateur de jeux vidéo se porte bien financièrement, il a bien conscience qu’une nouvelle concurrence est en train de naître via le développement de la technologie blockchain.
Des jeux tels que Axie Infinity (AXS), The Sandbox (SAND) ou Decentraland (MANAont déjà pris de l’avance dans ce secteur des jeux metaverse.
Le géant des réseaux sociaux, Facebook, a même changé le nom de son entreprise pour se faire appeler désormais Meta, en référence à ce secteur en plein boom dans lequel Facebook compte bien jouer également un rôle majeur dans le futur en y investissant des milliards de dollars.

Les défis du développement de la technologie blockchain

Ubisoft a déjà fait ses premiers pas dans la blockchain en devenant notamment, en avril dernier, un nœud de validation sur le réseau blockchain Tezos.
En juillet, l’entreprise est devenue un opérateur de nœud de canal sur le réseau Aleph.im et un membre de la Blockchain Game Alliance.

sorare 300x250

Évoquant les impacts potentiels que la technologie blockchain pourrait avoir sur l’industrie du jeu, le directeur financier d’Ubisoft, Frédérick Duguet, a déclaré que cela permettrait notamment d’intégrer plus de ‘play-to-earn’ (jouer pour gagner des récompenses) dans les jeux.
À long terme, le directeur financier est convaincu que la blockchain contribuera à la croissance de l’industrie.

« Ubisoft a récemment participé au dernier tour de table d’Animoca Brands, l’une des principales sociétés de jeux blockchain. Ubisoft explore la blockchain depuis le début du développement de la technologie, soutenant et apprenant de l’écosystème grâce à des initiatives telles que son programme de démarrage Entrepreneurs Lab et la Blockchain Game Alliance en tant que membre fondateur.

Cette exploration à long terme s’inscrit dans la recherche constante d’innovation d’Ubisoft et de nouvelles façons de responsabiliser les joueurs en tant que véritables parties prenantes de ses mondes. Cela donne également à Ubisoft la perspective de réfléchir aux meilleurs moyens de surmonter les limitations initiales de la blockchain pour les jeux en matière de durabilité et d’évolutivité. », peut-on lire dans le document des résultats financiers d’Ubisoft.

Comme toute industrie qui voit sa technologie évoluer, Ubisoft doit innover et s’adapter à la technogie blockchain florissante si elle ne veut pas devenir obsolète et dépassée par de nouveaux acteurs innovants qui sont déjà là.

Suivez nous sur TelegramFacebook et Twitter.

À LIRE AUSSI: