Un réseau de financement du terrorisme utilisait des coupons Bitcoin et crypto pour envoyer des fonds à Al-Qaïda en Syrie


Partager cet article:

Un réseau de financement du terrorisme utilisait des coupons Bitcoin et crypto pour envoyer des fonds à Al-Qaïda en Syrie

Comme le rapporte le journal Le Figaro, c’est tout un système de cyberfinancement du terrorisme qui vient d’être démantelé avec l’arrestation de 29 personnes impliquées dans un réseau qui utilisait des coupons Bitcoin et crypto achetés dans des bureaux de tabac pour envoyer des fonds à Al-Qaïda en Syrie.

Dix équipes du RAID, 360 hommes de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) sont ainsi intervenus pour arrêter et mettre fin à ce réseau de financement du terrorisme.

29 personnes ont été interpellées dans une opération qui concernait 26 départements en France.

Le mode de fonctionnement de ce réseau de financement terroriste était très simple et consistait simplement à acheter des coupons Bitcoin BTC et crypto dans les bureaux de tabac sur le territoire français.
Les références de ces coupons crypto étaient envoyées à l’étranger par messagerie sécurisée afin de les convertir en Bitcoin pour générer des fonds de financement pour leurs actions terroristes.

«Actif depuis l’année 2019, le réseau de financement du terrorisme repose principalement sur l’achat, en France, de coupons de cryptomonnaie dont les références ont été transmises par messagerie sécurisée à des djihadistes présents en Syrie, puis crédités sur des plateformes de bitcoins.

Plusieurs dizaines de personnes résidant en France se sont rendues à maintes reprises, au cours des derniers mois, dans des bureaux de tabac répartis sur l’ensemble du territoire national pour acheter anonymement des coupons d’une valeur comprise entre 10 et 150 euros.» indique le parquet antiterroriste.

Al-Qaïda et l’Etat islamique en Syrie seraient les principaux bénéficiaires de ce réseau de financement via les cryptomonnaies.

portefeuille ledger nano x

Une histoire qui porte certainement un coup à l’image des cryptomonnaies, avec des centaines de milliers d’euros qui auraient ainsi transité via ce stratagème de coupons crypto que toute personne peut acheter dans un bureau de tabac.

Cette opération de démantèlement de ce réseau découle d’une enquête préliminaire ouverte le 24 janvier 2020 pour financement du terrorisme et association de malfaiteurs terroriste criminelle, suite à la détection de mouvements de fonds suspects par Tracfin.

Une affaire de financement du terrorisme qui inquiète du fait de la très bonne organisation de ce type de réseau sur le sol français…

Reste à voir si les autorités prendront des mesures supplémentaires concernant la vente de ces coupons crypto fournis essentiellement par les sociétés Keplerk et Digycode en France.

Blanchiment d’argent, évasion fiscale et financement du terrorisme sont les principaux soucis des autorités vis-à-vis de l’utilisation des cryptomonnaies.
La raison pour laquelle il y a ainsi très peu de distributeurs automatiques de Bitcoin en France, des appareils qui permettent d’acheter du Bitcoin de manière anonyme et sans vérification d’identité.

Les autorités expliquent que les réseaux de financement du terrorisme se sont notamment déportés sur l’achat de cryptomonnaies comme Bitcoin du fait de l’extrême surveillance qui pèse sur l’envoi de mandats cash à l’étranger.

L’utilisation de ces coupons crypto étaient donc devenue une aubaine pour ces réseaux de financement du terrorisme.

À LIRE AUSSI: