Avec The Black Station, Puma se lance dans le métaverse et les NFT

Partager cet article:

Avec The Black Station, Puma se lance lui aussi dans le métaverse et les NFT

Dans la lignée du géant Nike qui a déjà récolté 185 millions de dollars grâce à la vente de NFT, la marque de sport Puma se lance elle aussi dans le business du métavers et des jetons non fongibles.

Lors de la Fashion Week à New York, l‘équipementier sportif a dévoilé un espace web métaverse dédié à l’expérience du Web3 et des NFT: The Black Station.

En se lançant dans l’univers virtuel du métaverse, Puma veut notamment proposer des NFT exclusifs échangeables avec des baskets physiques en édition limitée, indique le communiqué de presse.

Une fois sur le site, les utilisateurs fans de la marque peuvent se connecter et choisir un espace numérique interactif parmi trois portails distincts pour découvrir des baskets Puma exclusives et inédites, dont les sneakers NITRO NFRNO et NITRO Fastroid qui ont été dévoilées lors de cette Fashion Week à New York.

Les personnes qui ont créé un NFT Nitropass PUMA pourront le brûler afin de recevoir deux NFT dont un permet de réclamer des baskets physiques une fois le spectacle Futrograde terminé.

Meilleurs sites copy trading

Adam Petrick, directeur de la marque PUMA, a déclaré:

« Il y a vingt ans, Black Station était la maison de PUMA pour nos créations les plus innovantes en matière de mode.

Compte tenu des limites que nous repoussons du point de vue de la conception de produits et du numérique, nous avons trouvé approprié de ramener Black Station en tant que nouveau portail d’exploration numérique de la mode, des performances sportives, de nos classiques patrimoniaux et de l’innovation. »

Heiko Desens, directeur mondial de la création et responsable de l’innovation chez Puma, a commenté:

« Pour la conception numérique du produit, PUMA a encouragé ses concepteurs internes à repousser les limites créatives pour imaginer à quoi pourrait ressembler une sneaker numérique 3D.

Notre équipe de designers a pris beaucoup de libertés lors de la conception de ces styles de chaussures. Nous leur avons dit que le ciel était la limite. En conséquence, nous avons pu exploiter leur créativité sans les limites et limitations typiques de notre processus de production de chaussures. Ce qui est tout aussi impressionnant que les conceptions réelles, c’est le fait que nous avons pu travailler avec le développement pour donner vie à ces superbes conceptions. »

Quant à son espace métavers Black Station, Puma indique avoir fait appel à la société de création FTR qui a construit cet univers virtuel avec Unreal Engine 5 afin d’offrir des graphismes de pointe aux utilisateurs.

David Stamatis, directeur exécutif de la création chez FTR, a précisé:

« Nous nous engageons à donner vie à de grandes idées créatives grâce à une expérience immersive, à la technologie et à la communauté.

Ce projet, et notre partenaire PUMA, nous ont donné l’agence et la confiance nécessaires pour pousser dans l’inconnu et tester comment ces composants créatifs peuvent être assemblés pour innover dans la narration autour du produit, de la mode et de la marque. Créer une expérience véritablement phygitale nous a ouvert les yeux sur l’immense opportunité pour les marques à l’avenir. »

Comme de nombreuses autres grandes marques, Puma entend bien profiter de ce secteur prometteur en plein essor afin de générer de nouveaux revenus conséquents.

Reste à voir si Puma rencontrera le même succès que son concurrent Nike qui a déjà pris de l’avance dans l’univers du métaverse et des NFT.

Suivez-nous sur TelegramFacebook et Twitter.

À LIRE AUSSI: