Match Group, éditeur du site de rencontre Tinder, met en pause son projet de métaverse

Partager cet article:

Match Group, éditeur du site de rencontre Tinder, met en pause son projet de métaverse

Si de nombreuses entreprises investissent dans l’industrie prometteuse du métavers et des univers virtuels, Match Group, éditeur du site de rencontre Tinder, préfère mettre en pause ses investissements dans le Web3.

Face à des résultats financiers en baisse, le nouveau PDG de Match Group, Bernard Kim, a évoqué la mise en pause des investissements qui visaient notamment à lancer un futur métavers de la rencontre, le tinderverse.

Un projet métaverse que souhaitait développer l’ancienne CEO de Tinder, Renate Nyborg, qui a été remerciée suite à la baisse des résultats financiers de l’entreprise spécialisée dans le business de la rencontre.

Dans une lettre adressée aux actionnaies, le PDG de Match Group évoque une « incertitude sur les contours ultimes du métaverse » et préfère donc attendre avant d’investir dans ce secteur en plein essor où Facebook a déjà perdu près de 3 milliards de dollars dans le développement de son futur univers virtuel.

« Je crois qu’une expérience de rencontre métaverse est importante pour capturer la prochaine génération de utilisateurs, et Hyperconnect innove dans ce domaine.

Cependant, compte tenu de l’incertitude sur les contours ultimes du métaverse et ce qui fonctionnera ou non dans cet environnement d’exploitation difficile, j’ai demandé à l’équipe Hyperconnect d’itérer mais de ne pas investir massivement dans le métaverse pour le moment.

Nous continuerons à évaluer attentivement cet espace, et nous envisagerons d’aller de l’avant au moment opportun lorsque nous aurons plus de clarté sur l’opportunité globale et le sentiment que nous avons un service bien placé pour réussir. », peut-on lire dans cette lettre aux actionnaires.

Abandon des Tinder Coins

Une lettre qui révèle également que Tinder abandonne l’idée de lancer une monnaie numérique, les Tinder Coins, l’entreprise va de plus réfléchir d’avantage au lancement éventuel de biens virtuels.

Accumulez Ethereum eth

« Après avoir vu des résultats mitigés lors des tests de Tinder Coins, nous avons décidé de prendre du recul et réexaminer cette initiative afin qu’elle puisse contribuer plus efficacement aux revenus de Tinder.

Nous avons également l’intention de réfléchir davantage aux biens virtuels pour nous assurer qu’ils peuvent être un véritable moteur de la prochaine étape de croissance de Tinder et nous aider à débloquer les utilisateurs puissants inexploités sur le Plate-forme. Je suis convaincu qu’au second semestre 2022, la redéfinition des priorités du produit feuille de route, la nouvelle équipe et l’expérience de jeu que Mark et moi apportons permettront à Tinder faire des progrès significatifs sur le produit et le positionner pour atteindre des taux de croissance en 2023 et au-delà sont plus conformes à nos aspirations. »

Sur fond de résultats financiers décevants, le nouveau PDG souhaite donc redresser la barre en faisant des économies sur des projets encore incertains que sont le métavers, les produits virtuels et les jetons Tinder Coins.

L’entreprise subit également les effets de problèmes macroéconomiques et d’une inflation galopante qui impactent les dépenses de ses utilisateurs.

La crainte d’une récession pousse en outre certaines entreprises à faire des économies afin d’affronter un futur qui pourrait être encore plus difficile dans les mois à venir.

Suivez-nous sur TelegramFacebook et Twitter.

À LIRE AUSSI: