La Malaisie interdit les distributeurs de Bitcoin et de cryptomonnaies


Partager cet article:

La Malaisie interdit les distributeurs de Bitcoin et de cryptomonnaies

Dans un communiqué officiel, les autorités malaisiennes indiquent qu’il y a effectivement des distributeurs automatiques de Bitcoin et de cryptomonnaie en Malaisie mais qu’ils n’ont jamais reçu d’autorisation ou de licence d’exploitation.

Dès lors, les autorités du pays (La Securities Commission de Malaisie (SC)) déclarent que tout opérateur d’un distributeur de Bitcoin et de cryptomonnaies doit stopper immédiatement son activité sur le territoire malaisien.

Le communiqué officiel met aussi en garde la population vis à vis de l’achat de BTC et d’autres cryptomonnaies auprès de ces opérateurs et distributeurs de Bitcoin.
Les résidents dans le pays ne sont en effet pas protégés par les lois malaisiennes sur les valeurs mobilières et sont exposés à divers risques, notamment la fraude et le blanchiment d’argent.

Tout opérateur de distributeur de Bitcoin qui continuera son activité sur le sol malaisien s’expose à une amende de de 10 millions de RM, équivalent à plus de 2 millions d’euros et une peine pouvant aller jusqu’à 10 ans de prison !

Les autorités malaisienne ne plaisantent donc pas avec l’activité des distributeurs automatiques de Bitcoin et de crypto-monnaies.

Un mauvais coup pour le développement et l’adoption de Bitcoin et des cryptos en Malaisie.
Des autorités qui redoutent certainement le blanchiment d’argent par le biais de ces Bitcoin ATM qui sont de plus en plus nombreux dans le monde.

Reste qu’il y aussi très peu de distributeurs de Bitcoin en France, du fait de règles très strictes en matière de licence d’exploitation de ce type de machine.

L’administration fiscale française redoute certainement, elle aussi, le blanchiment d’argent grâce aux distributeurs automatiques de BTC qui sont encore un moyen d’acheter du Bitcoin de manière anonyme et sans vérification d’identité (KYC).

Les choses sont donc claires pour la Malaisie, les distributeurs automatiques de Bitcoin sont interdits et les amendes peuvent être très lourdes si un opérateur tenterait de continuer une telle activité dans le pays.

À LIRE AUSSI: