Le volume d’échange de Bitcoins au Vénézuela bat un nouveau record !

Partager cet article:

Le volume d'échange de Bitcoins au Vénézuela bat un nouveau record

Le volume d’échange de Bitcoins au Vénézuela bat un nouveau record !

Le volume de Bitcoins échangés par les Vénézuéliens par le biais de la plate-forme peer-to-peer, LocalBitcoins, a grimpé de 30% la semaine dernière pour atteindre un niveau record.

Selon les données de Coin.Dance, le volume de la paire Bs/BTC (Bolivar Soberano/Bitcoin) de la semaine du 02/02/2019 au 09/02/2019 a connu une augmentation de 2 454 BTC.
En Dollars Américains, ce montant équivaut à 8,95 millions de dollars, soit 1,29 million de dollars par jour !

Selon Matt Odell, chercheur chez Cryptomoedas, le volume serait plus important si 40% de la surévaluation du Bitcoin étaient pris en compte sur le marché Vénézuélien.
Autrement dit, si le «prix majoré» avait été pris en compte, le volume pourrait atteindre environ 14 millions de dollars, soit 5 800 dollars par BTC.

Sur Twitter, il a posté:

meilleure carte débit crypto 300 250

« Volume hebdomadaire 2454 bitcoin x 3650 $ = 8 957 100 $ cette semaine 7 = 1 279 585 $ en moyenne par jour. Mais si vous considérez le «prix majoré» de 40%, ce serait plus élevé.  »

Le Vénézuela et la récession !

Au milieu d’une récession économique intense au Venezuela, le Bolivar est devenu essentiellement sans valeur.

Le pays reçoit une aide de l’extérieur, principalement des États-Unis, mais les soldats Vénézuéliens ne les laissent pas livrer la nourriture et des produits de base, comme l’a annoncé le CCN.

Cela a peut-être contribué au fait que ces dernières semaines, les Vénézuéliens ont eu recours à des cryptomonnaies, essayant de s’en servir pour acheter de la nourriture et des produits de première nécessité.

L’enthousiasme des Vénézuéliens pour le Bitcoin intervient quelques jours à peine après l’annonce par le gouvernement d’un décret exigeant l’enregistrement des échanges en crypto et des mineurs de cryptomonnaies dans le pays, sous peine d’amende.

Les Vénézuéliens préfèrent Bitcoin à Petro !

Bien que rien n’indique que Petro, la monnaie nationale du Venezuela, soit utilisée, les Vénézuéliens se tournent de plus en plus vers le Bitcoin.

C’est peut-être un moyen qu’ils ont trouvé pour protéger leurs capitaux et les tenir à l’écart de l’hyperinflation, voire avec l’intention d’ajouter suffisamment de valeur pour quitter le pays, comme l’a fait le Vénézuélien Amílcar Ortega Rangel.

C’est parce que Petro ressemble plus à une cryptomonnaie centralisée et est entre les mains du dictateur Nicolás Maduro qui a récemment donné un «canetada» et augmenté son prix de 150%.
Ce n’est pas le cas avec Bitcoin, la plus grande crypto du marché, dont la volatilité est liée à l’offre et à la demande.

L’adversaire de Maduro est pro-Bitcoin !

Un autre facteur qui pourrait également avoir influencé le volume record de Bitcoins dans le pays est la montée de Juan Guaidó, chef de l’opposition contre le gouvernement Maduro et président autoproclamé du Venezuela.

Guaidó a déjà dit que Petro n’était qu’un autre moyen pour Maduro de tromper son peuple.
Sur Twitter, il a déjà publié sur Bitcoin, ce qui suggère une bonne compréhension de la crypto de la part de celui qui devrait devenir le prochain Président du Vénézuela !

En Argentine aussi, le Bitcoin prend une place de plus en plus importante surtout depuis que le public peut payer les transports en commun avec Bitcoin dans de nombreuses villes dans le pays.
Lisez notre article sur l’Argentine et le Bitcoin: Cliquez Ici !

À LIRE AUSSI: