Bientôt du Bitcoin et de l’Ethereum dans les réserves de la Banque Centrale du Vénézuela ?

Bientôt du Bitcoin et de Ethereum dans les réserves de la Banque Centrale du Vénézuela

Bientôt du Bitcoin et de l’Ethereum dans les réserves de la Banque Centrale du Vénézuela ?

C’est ce que rapporte Bloomberg d’après des sources bien informées auprès du gouvernement du Vénézuela.

La Banque Centrale du Venezuela aurait entrepris des tests pour déterminer si elle pourrait ajouter du Bitcoin BTC et de l’Etheruem ETH à ses réserves internationales.

Selon un rapport publié par Bloomberg, la compagnie nationale de pétrole et de gaz naturel, Petroleos de Venezuela SA (PDVSA), a demandé à la Banque Centrale du Vénézuela de payer une partie de son fournisseur en son nom en utilisant des crypto-monnaies, Bitcoin et Ethereum !
Le rapport cite des personnes au courant qui ont demandé à ne pas être identifiées.

Comment la compagnie PDVSA a-t-elle obtenu du Bitcoin BTC et l’Ethereum ETH, lit-on dans le rapport, n’est pas clair. Mais l’on peut penser que le Vénézuela mine du Bitcoin et de l’Ethereum à l’intérieur de son pays et qu’il y a des fermes de minage en BTC et ETH qui tournent 24h/24.

Le pays étant sous le coup de sanctions américaines, il a du mal à traiter avec différents clients et est en quelque sorte isolé du système financier mondial.
Le Venezuela a puisé dans ses réserves tout en faisant face à l’hyperinflation, mais leur niveau le plus bas depuis trois décennies est de 7,9 milliards de dollars.

PDVSA pourrait ne pas chercher à vendre ses crypto-monnaies sur des échanges crypto car elle devrait faire l’objet d’une vérification diligente et serait probablement rejetée par la plupart des plateformes sur le plan des sanctions américaines justement.

L’année dernière, le Venezuela a lancé une crypto-monnaie basée sur le pétrole, appelée Petro, qui a été distribuée via une offre de pièces de monnaie initiale (ICO).
Pour inciter son adoption, le dirigeant vénézuélien Nicolas Maduro a ordonné à la plus grande banque du pays de l’accepter.

Ce qui est intéressant donc c’est de voir que pour contourner les sanctions américaines, le Venezuela utilise les cryptomonnaies comme Bitcoin ou Ethereum.
Nous en parlions dans un article sur Cuba justement et comment les Cubains utilisent Bitcoin pour contourner les sanctions économiques américaines.

Dans le cas présent, le Venezuela, à court de dollars pour payer des prestataires étrangers, fait donc appel aux cryptomonnaies pour payer des fournisseurs.
Si cela venait à se développer, la Banque Centrale du Vénézuela devrait donc effectivement avoir du Bitcoin et de l’Ethereum dans ses réserves afin de faire face à de prochaines dépenses pour le pays.

Le Vénézuela qui a aussi vu l’installation de son premier distributeur automatique de Bitcoin dans ce pays près de la Colombie.

Actu Crypto Similaire: