Bitcoin accepté dans les transports publics dans 37 villes en Argentine !

Partager cet article:

Bitcoin accepté dans les transports publics dans 37 villes en Argentine

Bitcoin accepté dans les transports publics dans 37 villes en Argentine !

Les usagers des transports en commun dans 37 villes d’Argentine peuvent désormais ajouter un solde créditeur à leurs cartes de voyage SUBE avec bitcoin.
Cela vient d’une collaboration entre Alto Viaje, qui fournit la plate-forme de chargement de cartes de transport, et Bitex, une société de technologie financière.

Les personnes en banlieue de Buenos Aires peuvent payer en Bitcoin.

C’est peut-être un petit pas pour Bitcoin, mais c’est un pas de géant pour l’adoption des cryptomonnaies. L’intégration des paiements en Bitcoin et crypto-monnaie pour les produits et services n’est pas nouvelle.
Mais se trouver présenté à un échantillon aussi divers et englobant de la population, à savoir les usagers du métro et des autobus. C’est une publicité sérieuse et une poussée importante dans le grand public.

En tant que CMO de Bitex, Manuel Beaudroit a expliqué:

Accumulez Ethereum eth

« Nous pensons que ce type de projet est d’une grande importance, car il apporte aux gens ordinaires une technologie aussi perturbante que le Bitcoin, démontrant ainsi sa valeur réelle et ses applications au quotidien. »

Les cartes SUBE peuvent être rechargées avec du crédit dans toutes les stations de métro, les points de vente de loteries nationales et certains kiosques dotés de terminaux automatisés.
Pour trouver le point de vente le plus proche, le site Web de SUBE contient une carte des fournisseurs de SUBE.

Voici les 37 villes en Argentine où vous pouvez payer les transports publics avec Bitcoin:
Buenos Aires, Bahía Blanca, Catamarca, Cipolletti, Comodoro Rivadavia, Corrientes, Formosa, General Pico, General Pueyrredón, Gualeguaychú, Jujuy, Necochea, Neuquén, Olavarría, Palpalá, Paraná, Partido de la Costa, Pergamino, Pinamar, Rafaela, Rawson, Resistencia, Río Gallegos, Río Grande, Roque Sáenz Peña, San Carlos de Bariloche, San Juan, San Luis, San Martín de los Andes, San Nicolás de los Arroyos, Santa Fe de la Vera Cruz, Santa Rosa, Trelew, Ushuaia, Venado Tuerto, Viedma y Villa Allende.

L’inclusion financière.

L’objectif principal pour Alto Viaje était de rendre le processus de chargement de cartes aussi accessible que possible. Avant l’ajout des paiements en Bitcoin, la plateforme n’acceptait que PayPal. Mais il traitera bientôt aussi les paiements via le fournisseur de paiement local, RapiPago.

Faire équipe avec Bitex lui a permis d’offrir des recharges en Bitcoins dans une infrastructure sécurisée et testée.
Le directeur, Luciano Verardo, a déclaré:

« Nous voulons offrir des services sûrs et innovants, l’alliance avec Bitex nous permet d’intégrer le paiement en Bitcoins et de nouvelles possibilités d’inclusion financière… »

Ne pleure pas pour moi, Argentine !

L’Argentine traverse actuellement une crise financière et les taux d’inflation inquiètent beaucoup même si ce n’est pas le Vénézuela…
Cela a amené un nombre croissant de citoyens à se tourner vers le Bitcoin pour préserver leur richesse.
Les volumes de LocalBitcoins montent en flèche dans le pays et le nombre de distributeurs automatiques de Bitcoins a augmenté ces derniers mois.

Il sera intéressant de voir si la décision d’autoriser les recharges de cartes de voyage en Bitcoin va accélérer cette tendance. Le grand public verra-t-il le Bitcoin comme une solution plus stable que le Peso Argentin ?

Le Brésil avait aussi installé un système similaire permettant aux utilisateurs de transports en commun de payer avec Bitcoin.

Les pays dont l’économie est en difficulté vont-ils commencer à intégrer Bitcoin ?

Il est souvent dit que les grands bouleversements financiers vont commencer dans les pays en voie de développement ayant de graves problèmes de société comme le Vénézuela, l’Argentine.

Ce premier pas important en intégrant Bitcoin comme mode de paiement dans les transports publics est peut-être un premier pas vers l’adoption de Bitcoin et des cryptomonnaies qui viendraient à remplacer les monnaies nationales qui ne vaudraient plus rien !

À LIRE AUSSI: