Des hackers Nord-Coréens avaient créé un faux robot de trading crypto afin de voler des Bitcoins


Partager cet article:

Des hackers Nord Coréens avaient créé un faux robot de trading crypto afin de voler des Bitcoins

Histoire passionnante que relate la société Chainalysis, spécialisée dans le tracking des transactions sur la blockchain, concernant les pirates informatiques du Lazarus Group lié à la Corée du Nord qui avaient créé un site internet plus vrai que nature avec un robot de trading crypto appelé Worldbit-bot.

Hors, ce site et ce faux crypto bot n’étaient qu’un piège savamment orchestré pour piéger les employés d’un échange crypto appelé DragonEx et localisé à Singapour.

Une arnaque au faux robot Bitcoin qui a permis aux cybercriminels nord-coréens de voler pas moins de 7 millions de dollars au DragonEx exchange !
Les pirates informatiques ont réussi à voler des Bitcoins BTC mais aussi du Ripple XRP et des Litecoin.

Chainalysis explique en détail dans son rapport comment les escrocs informatiques nord-coréens sont de plus en plus malins pour tromper leurs victimes.
Il s’agit pourtant de personnes travaillant dans le secteur crypto et, qui plus est, dans un échange crypto, cible permanente de tentatives de piratage ou de phishing afin de voler les cryptomonnaies qui s’y trouvent.

Les hackers nord-coréens ont d’abord bien choisi leur cible en s’attaquant à un petit exchange crypto certainement plus vulnérable qu’un échange crypto comme Binance qui a clairement plus de moyens de défense contre les actions des cybercriminels.

Les escrocs ont créé un site internet très bien fait au nom de WFC Proof en y ajoutant une identité bien présente sur les réseaux sociaux afin de rendre crédible cette fausse société et ce faux crypto trading bot soi-disant édité par cette société.

Le site internet de WFC Proof devait en effet proposer un bot crypto intitulé Worldbit-bot.

Le stratagème et le piège constituaient à faire télécharger le logiciel par des employés de l’échange crypto DragonEx afin d’avoir accès à leurs ordinateurs.
Malheureusement pour DragonEx, des employés se sont effectivement laissés convaincre de télécharger le logiciel qui contenait bien sûr des logiciels malveillants afin de pirater leurs ordinateurs.

Un des ordinateurs contenaient les clés privées de portefeuilles de l’exchange crypto DragonEx, ce qui a permis aux hackers du Lazarus Group de voler des Bitcoins et d’autres cryptomonnaies présentes dans leurs crypto wallets.
Résultat du piratage et du phishing organisé par ces cybercriminels nord-coréens, plus de 7 millions de dollars de crypto monnaies volées !

Après avoir constaté le vol et le piratage de cryptomonnaies en mars 2019, DragonEx avait donc fait appel à la société Chainalysis qui relate aujourd’hui les faits et l’ingéniosité grandissante des pirates informatiques et cybercriminels.

Le faux robot de trading Bitcoin n’était donc qu’un piège pour voler les Bitcoins et cryptomonnaies d’un échange crypto que l’on pourrait pourtant croire sur ses gardes mais le stratagème du Lazarus Group était très bien pensé avec un crypto bot et un site internet qui semblaient plus vrais que nature.

Une histoire très intéressante donc que nous rapporte Chainalysis et qui ne peut amener qu’à toujours d’avantage de prudence du fait que les escrocs et pirates sont de plus en plus malins comme nous le voyons régulièrement dans nos articles sur ce sujet.

Concernant les robots Bitcoin et les bot crypto, il y en a bien sûr de très bons et qui sont reconnus pour leur fiabilité et leur technologie avancée dans le trading automatique de crypto monnaies.

Voyez notre classement des meilleurs robots de trading Bitcoin et crypto 2020: cliquez ici

À LIRE AUSSI: