Un donateur inattendu sauve la marketplace décentralisée OpenBazaar de la fermeture

Partager cet article:

Un donateur inattendu sauve la marketplace décentralisée OpenBazaar de la fermeture

OpenBazaar est une place de marché décentralisée, une sorte d’Amazon sur blockchain qui se revendique open source et sans aucun frais pour les marchands lors des ventes.

Amazon est souvent décriée comme une marketplace trop centralisée et surtout devenue trop puissante, imposant ses règles et frais galopants aux marchands qui ne peuvent que se soumettre aux règles du géant du e-commerce mondial.

OpenBazaar a donc été créée dans le but de renverser ce monopole d’Amazon ou d’autres acteurs comme Ebay ou Leboncoin, en proposant une place de marché décentralisée, sans intermédiaire, sans frais, en mode peer to peer entre acheteurs et vendeurs.

Un modèle qui se rapproche certainement aussi du darknet mais qui fonctionne sur la blockchain, les contrats intelligents (smart contract) régissant les transactions des utilisateurs.

Si le modèle de marketplace OpenBazaar sans frais semble être une initiative très louable, il n’y a aucun business model et donc de rentrée d’argent, à part des dons, pour permettre aux quelques salariés de maintenir le site, le code ou d’autres aspects techniques et marketing essentiels à ce projet e-commerce blockchain original.

meilleurs bots crypto trading

Depuis son lancement, la plateforme a généré environ 44 millions de dollars de ventes sur plusieurs années, sans prendre aucun frais de fonctionnement.
Le darknet génère à lui seul 5 à 15 millions de dollars par jour, et Amazon affiche bien sûr des milliards de dollars de ventes.

Ainsi, OpenBazaar devait fermer définitivement au 1er octobre 2020, faute d’argent pour maintenir à flot le projet.

Grâce à un donateur inattendu, la place de marché a été sauvée de la fermeture définitive et a suffisamment d’argent pour tenir jusqu’à fin 2020.

Quelques mois de répit pour peut-être trouver de l’argent et assurer sa présence en 2021, l’équipe d’OpenBazaar estime qu’il lui faudrait environ 100 000 dollars pour survivre l’année prochaine.

Sans frais d’inscription, de listing ou de frais perçus sur les ventes, on se demande l’intérêt de créer un tel projet qui n’est pas viable financièrement, ne serait-ce que pour effectuer du marketing, développer le site, etc…, et faire connaître cette marketplace.

Reste à voir donc si OpenBazaar survivra dans les mois à venir mais il devrait être certainement difficile de trouver des donateurs pour supporter un projet qui n’est pas viable économiquement.

Les autres marketplaces blockchain décentralisées

OpenBazaar n’est pas seule dans le secteur des places de marché décentralisées, Syscoin, Safex sont aussi dans la course pour lancer leur marketplace décentralisée en développement depuis des années.

Contrairement à OpenBazaar, Safex prévoit de prélever 5% de frais sur les ventes afin de générer un revenu minimal permettant de développer et de maintenir cette place de marché décentralisée fonctionnant sur sa propre blockchain et qui va utiliser le token Safex Cash, une fork de Monero (XMR).

Safex revendique ainsi une confidentialité totale avec des transactions en jetons Safex Cash qui seront intraçables.

L’avenir dira ainsi quelles seront les places de marché décentralisées qui parviendront à se faire une place dans ce secteur dominé par le géant Amazon.

À LIRE AUSSI: