Crypto.com placée sur la liste noire de l’Autorité des marchés financiers (AMF)


Partager cet article:

Crypto.com placée sur la liste noire de l'Autorité des marchés financiers AMF

Régulièrement, sur son site internet, l’Autorité des marchés financiers (AMF) place certaines sociétés sur une liste noire afin de mettre en garde les résidents français, les invitant à éviter ces acteurs qui ont des activités suspectes ou qui ne sont pas enregistrés en France auprès des autorités de régulation.

Si l’on peut retrouver des arnaques dans la liste des sociétés placées sur liste noire de l’AMF, il est rare de trouver des sociétés renommées comme Crypto.com qui a eu la mauvaise surprise de se retrouver sur cette liste, ce qui engendre une mauvaise publicité à son encontre.

L’activité de Crypto.com en elle-même n’est pas remise en cause, c’est simplement qu’elle s’adresse à une clientèle française sans être enregistrée en tant que prestataire de services sur actifs numériques (PSAN).

L’administration française est très stricte au regard de toute activité avec du Bitcoin et des cryptomonnaies, toute société évoluant dans ce secteur d’échange de crypto-actifs doit s’enregistrer auprès de l’AMF si elle veut pouvoir exercer son activité à destination des résidents français.

C’est d’ailleurs l’une des raisons pourquoi il n’y a pratiquement aucun distributeur automatique de Bitcoin BTC en France, une réglementation très stricte qui limite l’accès à cette activité qui se développe fortement à l’étranger.

sorare 300x250

Crypto.com, connue pour être un échange crypto mais aussi pour sa carte bancaire Bitcoin qui est l’une des meilleures du marché, va donc devoir se mettre en règle avec l’administration française afin d’être retirée de cette liste noire.

Certains acteurs crypto ont déjà reçu la certification PSAN tels que Coinhouse, Paymium, Stackinsat, Bitpanda, Zebitex, Zebitcoin, Bykep (anciennement Keplerk), d’autres ont déposé une demande comme Binance.

La réponse de Crypto.com

La responsable Europe de Crypto.com a commenté ce placement sur liste noire et a indiqué que l’équipe juridique de l’entreprise va contacter l’AMF afin de se mettre en règle et de ne plus figurer sur cette liste embarassante.

Crypto.com n’est pas basée en France mais si elle fait activement la promotion de services d’échanges de cryptomonnaie en direction des résidents français, il semble donc qu’elle doit s’enregistrer auprès de l’AMF.

Cette affaire rappelle les soucis que rencontrent certaines startups crypto avec la SEC américaine qui les poursuit aux quatre coins du monde, reste que l’administration française n’est pas l’amérique, il serait intéressant de voir comment l’AMF pourrait poursuivre des entreprises étrangères non établies sur le sol français.

Cela étant, au regard de la publicité négative générée par ce placement sur liste noire, Crypto.com a tout intérêt à ne plus y figurer et être en conformité avec l’administration française afin de pouvoir développer son activité en France.

À LIRE AUSSI: