Le cours LIDO remonte grâce à un retour progressif de la parité stETH/ETH

Partager cet article:

Le cours LIDO remonte grâce à un retour progressif de la parité sETH/ETH

Sur fond de cours Bitcoin (BTC) incertain et de marché crypto plutôt dans le rouge, le cours LIDO DAO a récemment amorcé une remontée grâce à l’amélioration de la situation du jeton stETH qui se rapproche de la parité avec le cours ETH (Ethereum) sur FTX.

S’il y a encore un écart entre le cours stETH et le cours ETH, cet écart a beaucoup diminué, ce qui profite au cours LIDO sur Binance, LIDO Finance étant la plateforme de staking du token stETH.

Pour rappel, le jeton stETH (Staked Ethereum) correspond à un jeton ETH qui a été mis en staking et qui est sensé valoir le prix d’un jeton ETH originel.

Suite à la chute récente de diverses entreprises crypto majeures, telles que Terra (LUNA), Celsius ou Three Arrows Capital, le token stETH était au coeur des tensions sur le marché crypto car le doute pesait sur de nombreuses plateformes crypto qui pouvaient être trop investies dans ce jeton stETH.

La baisse importante du cours stETH avait en effet pour conséquence de mettre en danger certaines plateformes si elles devaient se retrouver contraintes de vendre en masse leurs jetons stETH qui ne valaient plus le prix d’un jeton ETH.

Meilleurs sites copy trading

La remontée du cours stETH est peut-être le signe que les choses se stabilisent au sein d’un marché crypto sujet à beaucoup de tensions, suite notamment à l’arrêt des retraits sur certaines plateformes crypto telles que VauldCelsiusBlockFiBabel FinanceVoyager Digital, ou CoinFLEX.

Un bear market crypto difficile qui met à l’épreuve les sociétés crypto qui ne disposent pas de réserves financières suffisantes pour affronter un marché crypto baissier destructeur.

D’autres comme BinanceKraken, et FTX, profitent au contraire de la situation pour embaucher et racheter certaines entreprises crypto en difficulté.

Le cours LIDO se trouve actuellement autour de 0,56$/0,54€ sur Binance.

Suivez-nous sur TelegramFacebook et Twitter.

À LIRE AUSSI: