Kraken annonce qu’il y a déjà plus de 500 000 jetons ETH sur sa plateforme de staking Ethereum


Partager cet article:

Kraken annonce qu'il y a déjà plus de 500 000 jetons ETH sur sa plateforme de staking Ethereum

Succès du staking Ethereum ETH 2.0, la plateforme de trading Kraken annonce qu’il y a déjà plus de 500 000 jetons ETH mis en staking par ses utilisateurs.

L’échange crypto indique que plus de 13 millions de dollars ont été reversés à ses clients pour ce staking de tokens ETH 2.0.

Le staking est en effet de plus en plus populaire auprès du grand public et des professionnels, en quelques clics vous pouvez mettre des jetons en staking et gagner des intérêts en fonction de la durée pendant laquelle vous mettez vos jetons à disposition.

Binance propose aussi du staking Ethereum ainsi que pour de nombreuses autres cryptomonnaies et stablecoins sur sa plateforme de staking intégrée.

L’intérêt du staking étant qu’il n’y a pas le stress du trading, vos cryptomonnaies mises en staking vous rapportent des intérêts fixes indiqués par la plateforme, pas de mauvaise surprise donc, vous générez un revenu passif garanti et reversé directement sur votre compte crypto.

sorare 300x250

Des taux d’intérêts qui peuvent être très intéressants et qui rapportent beaucoup plus qu’un livret A !

Kraken propose ainsi du staking Polkadot (DOT) et du staking Kusama (KSM) avec 12% d’intérêts garantis.
Le staking du jeton FLOW est aussi disponible et rapporte 9% indique la plateforme.

L’annonce de Kraken est significative du succès du staking Ethereum et du staking en général, chaque utilisateur pouvant faire du staking avec la cryptomonnaie qu’il a en stock ou qu’il peut aussi acheter sur la plateforme afin de mettre les jetons en staking en quelques clics.

Binance et Kraken se font concurrence en offrant des taux d’intérêt attractifs afin d’attirer les utilisateurs en quête des meilleurs rendements sur le marché du staking.
Des taux d’intérêts élevés qui bénéficient d’un marché en plein boom et qui n’en est encore qu’à ses débuts.

À LIRE AUSSI: