Conséquences économiques du Coronavirus, moins d’achats en Bitcoin sur le darknet, les casinos Bitcoin stables


Partager cet article:

Conséquences économiques du Coronavirus, moins d'achats en Bitcoin sur le darknet, les casinos Bitcoin stables

Une étude de la société Chainalysis s’est intéressée aux changements de comportements dans les dépenses en Bitcoin pendant la crise du Coronavirus/Covid-19.

Comme tout secteur économique, les dépenses en Bitcoin sont affectées par le bouleversement des habitudes et de l’activité économique mondiale qui est à l’arrêt ou au ralenti dans de nombreux pays.

Le darknet se retrouve ainsi victime collatérale du Coronavirus, le réseau connu pour vendre des produits illégaux voit ses ventes en Bitcoin impactées par le fait par exemple que des trafiquants de drogue ont plus de mal à se faire livrer certaines drogues demandées par des clients du darknet.

Chainalysis donne l’exemple du fentanyl dont les cartels de drogue mexicains ont du mal à en obtenir car elle vient principalement de Chine, dans la province chinoise du Hubei, la plaque tournante du commerce mondial du fentanyl !

Cet épicentre de l’épidémie de Covid-19 a donc vu tout la chaîne de production et d’approvisionnement en fentanyl perturbée jusqu’à priver de nombreux clients du darknet de leur drogue favorite.
En conséquence, des achats en Bitcoin en baisse sur le darknet.

déclaration fiscale bitcoin 2021

Fait intéressant, le fait que la Chine se remette du Coronavirus, tout semble se remettre en place et les ventes sur le darknet semblent reprendre.

Le graphique de Chainalysis montre la progression de l’envoi de Bitcoin et de cryptomonnaies par la Chine vers le darknet jusqu’à fin 2019, un volume qui baisse pendant la crise du Coronavirus avant de remonter ces derniers temps.

achat bitcoin darknet par chinois

D’autres drogues ou activités illicites ont certainement subi elles aussi les conséquences de la crise sanitaire et des difficultés de déplacement ou de livraison.

Les casinos Bitcoin résistent bien à la crise du Coronavirus

Activité qui connaît un certain succès dans le paiement en Bitcoin, les casinos en ligne.

Confinement et mise en quarantaine ne peuvent que profiter aux jeux de hasard en ligne comme un casino Bitcoin, jeux de poker, roulette, blackjack, esports, paris sportifs, etc…

Afin de s’occuper, de nombreuses personnes affectionnent les jeux vidéos mais aussi les jeux d’argent ou de hasard qui ont toujours séduit de nombreux adeptes.

Chainalysis remarque que les dépenses en Bitcoin restent stables pour le jeu en ligne et les casinos Bitcoin, ce n’est là pas une très grande surprise car tous les loisirs sur internet ont connu une forte augmentation comme Netflix, Youtube et les jeux de hasards et casinos crypto donc.

Le trading de Bitcoin et notamment le trading automatique de crytomonnaies connaît un regain d’intérêts avec de nombreuses personnes confinées chez elle qui s’intéressent ainsi au trading sur des plateformes spécialisées comme Kryll.

De nombreuses personnes en confinement chez elles cherchent notamment un moyen de gagner de l’argent en télétravail ou avec une activité à la maison en quarantaine pendant la crise du Coronavirus.

Autres activité en baisse liée au Bitcoin, les distributeurs automatiques de Bitcoin.

La restriction des déplacements impactent l’usage des DAB Bitcoin ainsi que la crainte d’être contaminé en utilisant une machine qui a pu être utilisée par une personne porteuse du virus Covid19.

Bitcoin Depot, le leader mondial des distributeurs automatiques de Bitcoin a mis hors service certains de ses Bitcoin ATM afin de limiter le nombre de personnes qui sortiraient pour aller à ces distributeurs de Bitcoin BTC.
Une mesure pour encourager les gens à rester chez eux a indiqué la société américaine.

Au final, certaines activités économiques où est utilisé Bitcoin comme moyen de paiement sont donc elles aussi impactées par la crise du Coronavirus qui a mis à l’arrêt de nombreuses activités dans le monde entier.

Au contraire, des activités en ligne comme un casino Bitcoin voient leur activité stable ou même en augmentation.

À LIRE AUSSI: