La startup blockchain française Sylare devenue XSL Labs avance à grands pas, nous faisons le point avec son CEO Georges Tresignies


Partager cet article:

La startup blockchain française Sylare devenue XSL Labs avance à grands pas, nous faisons le point avec son CEO Georges Tresignies

En mars dernier, nous avions interviewé le PDG de Sylare, Georges Tresignies, qui nous avait présenté ce projet blockchain français ambitieux qui lançait la première phase de sa ICO pour son token SYL.

La startup française a fait du chemin depuis et a notamment changé de nom pour s’appeler désormais XSL Labs.

Le CEO de XSL Labs fait le point avec nous sur l’avancement de la société qui vient d’achever la première phase de sa ICO avec succès en distribuant un milliard de jetons SYL.

Autre point important, XSL Labs va lancer son développement à l’international, la société continue de recruter et compte déjà 16 personnes.

Lors de la dernière interview, la société s’appelait Sylare, le site internet redirige désormais vers XSL Labs, il y a donc eu un changement de nom ?

En effet, nous avons renommé la société XSL Labs en référence au code ISO que devrait prendre l’actif utilitaire natif de l’écosystème lorsqu’il sera disponible sur des plateformes d’exchange.

Accumulez-crypto-monnaies

Labs fait référence au stade de développement du projet, qui en est à sa phase de recherche initiale.

Le token a-t-il changé de nom lui aussi ?

Le token a cependant conservé son nom, il s’appelle toujours le SYL, en référence au nom originel du projet : Sylare.

L’écosystème sur lequel le token pourra être utilisé sera appelé l’écosystème SYL, tout comme le magasin de dApps qui sera proposé s’appellera SYL Library.

Quel est le bilan de la vente du jeton SYL ? Avez-vous atteint vos objectifs ?

Nous avons brillamment atteint, et même dépassé nos objectifs !

La première phase de l’ICO a été un franc succès et a permis de distribuer 1 milliard de SYL, ce qui permet d’augurer une suite encore meilleure puisque nous commençons seulement la phase de communication et de déploiement à l’international.

Quelles sont les dernières nouvelles concernant le projet XSL Labs depuis mars dernier ?

Nous avons depuis mars dernier considérablement avancé dans le développement du document technique, en affinant nos choix de technologies afin de les optimiser pour l’usage qui en sera fait.

C’est en somme une évolution technique très positive qui a eu lieu ces derniers mois, notamment grâce au recrutement de cryptographes spécialistes de la blockchain et de la sécurité pour nous épauler dans le développement de la technologie nécessaire au projet.

Vous étiez en phase de recrutement, combien de personnes font désormais partie de l’équipe XSL Labs ?

Nous comptons désormais 16 personnes dans l’équipe XSL Labs, nous avons grossi nos rangs ces derniers mois de plusieurs spécialistes DLT, et l’équipe de communication s’est elle aussi agrandie, afin de pourvoir à nos besoins de visibilité à l’international.

Recrutez-vous toujours et si oui pour quels postes ?

Le projet étant en phase de développement, et grandissant constamment, nous avons également régulièrement des nouveaux besoins et nous recrutons au cas par cas afin de les satisfaire.

Vous avez annoncé le début d’une campagne marketing internationale, quels pays ciblez-vous dans un premier temps?

Pour le lancement de la campagne internationale, nous souhaitons cibler tous les pays où il est autorisé de réaliser une ICO, ce qui laisse beaucoup de choix !

Jusqu’à présent, êtes-vous satisfait de l’avancement du projet et quelles difficultés avez-vous rencontrées en particulier dans le lancement de cette entreprise ?

Nous sommes très satisfaits de l’avancement du projet.

Nous avons dû procéder à plusieurs évolutions afin de nous placer en conformité avec les normes en vigueur dans l’Union Européenne, évolutions qui ont toutes rempli nos objectifs.

Je dirais que les difficultés principales auxquelles nous avons été confrontés sont sans doute liées à des choix technologiques, car la technologie des registres distribués évolue constamment et nous avons dû nous y adapter.

Quelles sont les prochaines grandes étapes pour XSL Labs dans les mois à venir ?

Les étapes majeures qui sont devant nous vont concerner dans un premier temps la publication du document technique qui est le préliminaire au développement de l’écosystème.

En parallèle, aura lieu le lancement de la recherche de partenaires développeurs éligibles aux subventions qui vont nous permettre d’enrichir l’offre de services disponibles sur notre réseau, ainsi que d’assurer sa décentralisation, et enfin le démarrage du développement de l’écosystème lui-même.

Où peut-on vous suivre pour en savoir plus sur XSL Labs ou rejoindre votre communauté ?

Vous pouvez nous suivre sur les réseaux sociaux, sur nos comptes Twitter, Facebook et YouTube.

Les membres de notre communauté qui participent à l’ICO peuvent nous retrouver sur notre channel Discord mais nous réfléchissons également à ce qu’il soit possible d’ouvrir un autre channel pour ceux qui veulent nous suivre mais qui n’ont pas participé à l’ICO.

Si vous souhaitez y participer et en découvrir plus, vous pouvez vous rendre sur le site de l’ICO xsl-labs.io, ainsi que découvrir notre White Paper français en version audio.

Une nouveauté : nous disposons désormais d’un site de présentation du projet entièrement en anglais, xsl-labs.org, sur lequel les développeurs peuvent d’ores et déjà soumettre leurs projets afin que nous étudions leur dossier en vue d’une éventuelle subvention, et où vous trouverez également notre White Paper en anglais en version texte et audio.

À LIRE AUSSI: