Binance engage un ancien sénateur américain qui va conseiller l’échange crypto au niveau des réglementations aux Etats-Unis


Partager cet article:

Binance engage un ancien sénateur américain qui va conseiller l'échange crypto au niveau des réglementations aux Etats-Unis

Afin d’être bien conseillé au niveau des réglementations et régulations aux Etats-Unis, Binance a engagé un ancien sénateur américain, Max Baucus.

Il devient ainsi le conseiller en politique et relations gouvernementales pour l’échange crypto leader mondial en termes de volume de trading.

Bloomberg indique que Baucus sera chargé de fournir des conseils et orientations politiques qui aideront la bourse à naviguer dans le paysage réglementaire américain.

«Les crypto-monnaies et la technologie de la blockchain représentent certaines des forces de changement les plus puissantes dans les systèmes financiers mondiaux, entraînant potentiellement une révolution dans la gestion de l’argent menant à un monde financier plus juste et plus équitable», a déclaré M. Baucus.

L’ancien politicien consultera également les régulateurs américains sur les meilleures pratiques et mesures qui soutiendront la croissance de Binance et de l’industrie crypto au sens large.

Changpeng «CZ» Zhao, PDG et fondateur de Binance, a déclaré que l’échange a travaillé avec des gouvernements de diverses régions du monde sous les conseils d’experts notables.

sorare 300x250

«Nous sommes ravis d’accueillir Max dans notre équipe.

Nous pensons que le sénateur Baucus jouera un rôle déterminant pour Binance, l’industrie de la cryptographie et les différents organes gouvernementaux du monde entier à l’avenir.

Binance est l’une des plus grandes organisations impliquées dans la diffusion de ces éléments dans le grand public et c’est un privilège d’aider à naviguer de manière appropriée dans les cadres politiques et réglementaires complexes qui détiennent la clé pour permettre une adoption plus large.», a déclaré CZ à Bloomberg.

Max Baucus a été sénateur du Montana sous le parti démocrate pendant plus de 30 ans.
Pendant son mandat de sénateur, il a été président du Comité sénatorial des finances pendant sept ans, où il a parlé du potentiel des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

Sous l’ancien président Barack Obama, il était également l’ambassadeur des États-Unis en Chine entre 2014 et 2017.

Bien que la plupart de ses travaux en tant qu’ambassadeur se soient principalement concentrés sur les réformes de la santé, il a également montré un intérêt pour les paiements basés sur la blockchain.

Binance US, basé à San Francisco, ne prend en charge que quelques crypto-monnaies, les règles sont très strictes aux Etats-Unis et limitent le listing de nombreuses cryptomonnaies.

Le trading de produits dérivés crypto destiné aux particuliers n’est pas autorisé sur des plateformes de trading comme Binance, contrairement à ce qui se fait dans d’autres pays.

Engager un expert en relations politiques est clairement indispensable dans ce pays, Ripple XRP a récemment engagé Sandie O’Connor afin de jouer un rôle similaire pour la startup crypto américaine qui est d’ailleurs en procès contre la SEC.

L’entreprise Blockchain.com vient juste d’accueillir l’ancien chef de cabinet adjoint de la Maison Blanche, Jim Messina, dans son conseil d’administration.

Le procès de Ripple face à la SEC a certainement motivé ces startups crypto à engager des spécialistes afin d’éduquer les politiques américains et surtout faire du lobbying dans le but d’accélérer le développement du secteur crypto américain freiné par des réglementations inadaptées aux bouleversements technologiques actuels.

Un retard qui favorise la Chine qui ne perd pas de temps et prend de l’avance sur le géant américain en perte de vitesse.

À LIRE AUSSI: