Bruno Le Maire impose la vérification d’identité pour toute transaction de cryptomonnaie


Partager cet article:

Bruno Le Maire impose la vérification d'identité pour toute transaction de cryptomonnaie

La France va-t-elle nous refaire le coup du minitel contre internet, en bridant de nouveau les nouvelles technologies émergentes basées sur la blockchain et les cryptomonnaies ?

C’est l’impression que l’on peut ressentir en lisant le tweet du ministre de l’économie, Bruno Le Maire, qui annonce avoir présenté une ordonnance visant à renforcer le contrôle des transactions de cryptomonnaies pour les plateformes opérant en France.

Une ordonnance présentée en collaboration avec avec le ministre de l’Outre-mer Sébastien Lecornu et le ministre délégué aux comptes publics Olivier Dussopt.

Evoquant la lutte contre le financement du terrorisme et le blanchiment d’argent, Bruno Le Maire veut donc imposer de nouvelles réglementations dont la vérification d’identité pour toutes les transactions impliquant des crypto-monnaies.

Le ministre fait notamment référence au démantèlement récent d’un réseau de financement terroriste qui avait acheté des coupons bitcoin dans des bureaux de tabacs en France, lisez notre article à ce sujet: cliquez ici.

Meilleurs sites copy trading

Il avait alors déclaré:

«Nous ne remettons pas en question la fiabilité et la traçabilité de toutes les technologies blockchain.

Mais certaines crypto-monnaies pourraient être utilisées pour faciliter des transactions frauduleuses (drogues, armes, blanchiment d’argent) de manière anonyme.»

Bruno Le Maire avait promis des mesures sévères afin de renforcer le contrôle des transactions en cryptomonnaie, c’est donc chose faite.

Des vérifications d’identité, appelées aussi KYC, qui seraient imposées pour toute transaction crypto à partir d’un euro et non plus 1000 euros comme auparavant, révèle le journal Capital.

Le gouvernement entend imposer une double vérification d’identité qui se ferait via un virement bancaire SEPA, des mesures qui vont donc clairement compliquer le travail des plateformes de trading crypto françaises qui peinent déjà à se faire une place du fait des réglementations existantes.

Cela aura aussi pour conséquence d’empêcher les clients étrangers d’utiliser les plateformes françaises du fait qu’ils n’auront tout simplement pas de compte bancaire SEPA pour effectuer un virement afin de prouver leur identité…

Des mesures contraignantes qui reposent sur le système bancaire traditionnel des virements bancaires, voué à disparaître avec justement l’avènement des cryptomonnaies.

Tout cela pourrait donc freiner le développement de ce secteur crypto en plein essor, sans pour autant empêcher le financement du terrorisme qui n’est jamais à court d’idées pour trouver de l’argent quand il en a besoin.

Les plateformes françaises auront 6 mois pour se conformer aux nouvelles règles de vérification d’identité, ce qui impliquera des coûts supplémentaires pour ces entreprises qui vont devoir supporter financièrement ces nouvelles mesures draconiennes.

En réaction à ces nouvelles règles, nombreux sont ceux qui regrettent qu’il n’y ait eu aucune consultation démocratique, que ce soit auprès des acteurs du secteur crypto ou des parlementaires.

Avec une adoption croissante de Bitcoin et des crypto-monnaies, il faut clairement s’attendre à de futures réglementations drastiques comme celles que vient de prendre le ministre de l’économie.

Des mesures qui pourraient au final faire plus de mal que de bien en freinant tout simplement le développement de cette industrie florissante.

Les réglementations françaises contraignantes expliquent aussi pourquoi il n’y a que quelques distributeurs automatiques de Bitcoin sur le territoire…

À LIRE AUSSI: