La Turquie va interdire le paiement de biens et services avec du Bitcoin et des crypto-monnaies


Partager cet article:

La Turquie va interdire le paiement de biens et de services avec du Bitcoin et des crypto-monnaies

Confrontée à une crise monétaire grave qui affecte sa monnaie nationale la livre turque, la Turquie, menée par le président Recep Tayyip Erdogan, va interdire le paiement de biens et services avec du Bitcoin et des crypto-monnaies.

C’est le journal officiel du gouvernement turc, Resmi Gazete, qui l’a annoncé, l’interdiction prendra effet le 30 avril 2021.

Cette annonce interdit l’utilisation du BTC et des cryptomonnaies comme moyen de paiement pour des biens et services, cela ne rend donc pas illégal le Bitcoin en Turquie.
Le pays semble juste chercher à freiner l’utilisation des crypto-monnaies en remplacement de la monnaie nationale qui a perdu beaucoup de sa valeur, en raison de la crise que connait le pays actuellement.

Comme dans d’autres pays qui ont connu des situations économiques difficiles en raison de la dévaluation de la monnaie locale, Venezuela notamment, la population se rabat sur des monnaies alternatives comme le BTC dont la valeur est en hausse ces derniers mois.

Le rapport indique qu’il est également interdit aux prestataires de services de paiement d’incorporer des actifs numériques dans leurs modèles commerciaux «directement ou indirectement».

Accumulez-crypto-monnaies

Suite à l’effondrement de la monnaie nationale turque, les recherches sur Google concernant Bitcoin avaient explosé de 500% le mois dernier, suite à la chute de 17% de la livre turque !

Le gouvernement d’un pays a le pouvoir d’interdire le Bitcoin et les cryptomonnaies, dans le cas présent, la Turquie interdit en premier lieu l’utilisation des cryptos comme moyen de paiement.
Reste à voir si le gouvernement de Recep Erdogan ira plus loin dans le futur, avec l’éventualité d’interdire totalement le Bitcoin et les cryptomonnaies.

Le Bitcoin et les crypto-actifs sont très populaires en Turquie, notamment dans le trading où les turcs sont très actifs.

À LIRE AUSSI: