Que faire en cas de sextorsion, ramsomware, arnaque Bitcoin ou chantage cryptoporno


Partager cet article:

Que faire en cas de sextorsion, ramsomware, arnaque Bitcoin ou chantage cryptoporno

Une arnaque Bitcoin par mail est de plus en plus commun.
Avec le développement des cryptomonnaies et des applications blockchain, les arnaques Bitcoin en tous genres augmentent.
Un hacker qui a votre adresse mail va vous contacter afin de faire du chantage et une demande en Bitcoin.

Sextorsion, chantage crypto porno, ramsomware, cryptojacking, plein de nouveaux termes qui viennent illustrer les nouveaux types d’arnaques qui font leur apparition avec Bitcoin et les cryptomonnaies.
Sans oublier le minage de cryptomonnaies sur les ordinateurs de victimes où des pirates informatiques auront installé à leur insu des logiciels de minage de cryptomonnaie du type Monero.

Récemment, deux hackers français ont été arrêtés pour avoir envoyé des millions de messages par email, une escroquerie au chantage à la webcam ou appelé crypto porno par les autorités.
Rapporté par France Info, la section cybercriminalité de la Police judiciaire a arrêté ces deux escrocs qui réclamaient à leurs victimes 500 à 700 euros à payer sous 48 heures.

Des pirates informatiques âgés de 21 ans seulement et qui ont tenté d’arnaquer pendant un an des millions de personnes en France avec du spam par email.
Les escrocs envoyaient ces messages de sextorsion ou chantage crypto porno afin de récolter un maximum d’argent des victimes, en faisant croire qu’ils détenaient des vidéos d’elles visionnant du porno sur internet.

Un racket bien organisé avec des hackers qui se cachent derrière des ordinateurs pensant qu’ils sont intouchables et surtout introuvables, la preuve que non avec l’arrestation de ces hackers français.
Ces deux jeunes criminels vont certainement payer cher leur arnaque au chantage webcam.

Accumulez-crypto-monnaies

28 000 signalements et près de 2 000 plaintes ont été déposées, ce qui a permis d’accélérer l’enquête et d’arrêter les escrocs hackers selon Catherine Chambon, sous-directrice de la lutte contre la cybercriminalité à la police judiciaire.

Alors que faire si vous êtes victime de sextorsion, ramsomware, chantage à la webcam, arnaque Bitcoin ?

Ne répondez pas aux pirates informatiques, ne payez pas ce que réclame un hacker.

Agissez et portez plainte contre ces escrocs qui vous font croire qu’ils possèdent quelque chose sur vous alors qu’ils n’ont rien et comptent sur la peur pour que vous payiez une rançon en Bitcoin.

Déposez plainte sur internet, la procédure est très bien faite et toute demande est traitée par les autorités qui peuvent parvenir à arrêter les malfaiteurs grâce justement à l’aide des victimes qui fournissent des éléments techniques concernant les messages d’arnaque qu’ils ont reçus.

Allez sur https://www.cybermalveillance.gouv.fr/victime et suivez les étapes afin de déposer votre plainte.

Le formulaire de dépôt de plainte pour escroquerie cryptoporno est très bien fait, formulaire à envoyer électroniquement ou par courrier postal.

Le fait de porter plainte aide les autorités à trouver les criminels et arrêter leurs arnaques qui profitent de la peur ou de la naïveté de certaines personnes qui vont payer ces rançons en Bitcoin ou autres cryptomonnaies.

Dans tous les cas, ne répondez pas aux escrocs, c’est une arnaque dans laquelle il ne faut pas tomber.
Avec le développement des cryptomonnaies, ces arnaques vont hélas se multiplier et il faut donc rester sur ses gardes.

À LIRE AUSSI: